RMC Sport

Basket: Heurtel pas définitivement "rayé" des Bleus selon Diaw

La situation de Thomas Heurtel en équipe de France semble de plus en plus incertaine depuis sa signature à Saint-Pétersbourg en Russie malgré la guerre en Ukraine. Boris Diaw a refusé ce mardi de prendre une décision hâtive à son sujet et le manager des Bleus n'a pas fermé définitivement la porte à un retour en sélection.

Le meneur Thomas Heurtel, qui n'est plus sélectionnable en équipe de France après avoir rejoint un club russe cette saison, n'est pour autant pas définitivement "rayé" chez les Bleus, a déclaré mardi le manager Boris Diaw. Le manager du groupe tricolore a ainsi tempéré les propos récents du président de la Fédération. Jean-Pierre Siutat avait indiqué le 1er novembre à L'Equipe que Thomas Heurtel ne reviendrait pas en équipe de France après s'être engagé cet été sur l'honneur, comme tous les internationaux à la suite de la guerre en Ukraine, à ne pas rejoindre un club russe ou bélarusse. Moins de deux mois plus tard, le Zenith Saint-Pétersbourg officialisait son recrutement.

"On pourra discuter de ceux déjà en Russie qui n'avaient pas signé l'attestation (Livio Jean-Charles au CSKA Moscou et Louis Labeyrie à l'Unics Kazan) mais concernant Thomas, à qui on avait clairement présenté les choses, il n'a pas respecté son engagement. À date, pour moi, je considère qu'il n'y sera plus (en équipe de France). C'est terminé", avait déclaré Siutat au quotidien sportif.

Un départ polémique en Russie

Thomas Heurtel, médaillé d'argent de l'Euro avec les Bleus en septembre, a signé pour une année plus une autre en option avec son nouveau club russe malgré les directives contraire de la FFBB.

Pourrait-il dès lors redevenir sélectionnable l'été prochain, en vue du Mondial 2023 (25 août-10 septembre) en cas de qualification des Bleus, et des JO 2024 de Paris, si jamais il n'activait pas son année supplémentaire? L'espoir reste de mise selon les mots de Boris Diaw ce mardi.

"On n'est pas encore là-dessus. On peut seulement parler de maintenant, pour le futur il y aura des décisions à prendre", a répondu le manager des Bleus lors d'un point de presse à Nanterre, où le groupe tricolore prépare deux rencontres de qualification au Mondial 2023, jeudi en Lituanie puis lundi à Pau contre la Bosnie-Herzégovine.

Relancé sur le fait de savoir si le meneur-arrière n'était dès lors pas définitivement rayé des rangs des Bleus, Diaw a rétorqué: "Ni rayé, ni en équipe de France non plus." Thomas Heurtel, 33 ans, avait indiqué le 10 octobre n'avoir "complètement rien à foutre" des critiques sur sa décision de rejoindre le Zénith Saint-Pétersbourg.

P.B avec AFP