RMC Sport

"C’était une erreur": pourquoi DJ Cooper a quitté Gravelines après quatre matchs

DJ Cooper

DJ Cooper - AFP

Invité ce lundi de Basket Time, le meneur de jeu américain D.J. Cooper est revenu sur son départ précipité de Gravelines, après seulement quatre matchs disputés cette saison en Pro A, pour Monaco, où il avait déjà évolué en 2016. Et ce ne sont pas seulement les mauvais résultats de l’équipe qui l’ont motivé à partir.

Quatre matchs et puis s’en va. D.J. Cooper n’a pas souhaité prolonger l’aventure avec Gravelines. Arrivé en juillet en provenance de Pau-Lacq-Orthez auréolé de son titre de MVP de Pro A, le meneur de jeu américain s’est désengagé (JR Reynolds l’a remplacé) lundi dernier d’une formation qui a enregistré quatre défaites consécutives lors des quatre premières de journées de Pro A, pour signer à Monaco, où il avait déjà évolué de janvier à mai 2016.

"Ce n’était pas le plan initial de partir de Gravelines, a assuré D.J. Cooper, ce lundi, au micro de Basket Time sur RMC. Mais c’était ce qu’il y avait de mieux pour moi. Maintenant, je suis passé à autre chose et je suis vraiment concentré sur ma saison monégasque." L’Américain l’assure : les mauvais résultats de l’équipe n’ont pas été le seul facteur de sa décision.

"Ce ne sont pas vraiment les résultats qui m’ont fait partir de Gravelines, ce n’est pas vraiment la raison de mon départ de Gravelines, a-t-il martelé. Ça ne se passera pas comme ça à Monaco. C’était surtout pour ma famille, qui ne se sentait pas confortable au niveau de la qualité de vie à Gravelines. Et puis il y avait l’organisation, qui n’était pas top pour elle."

A voir aussi >> Boris Diaw: "Si on me propose un contrat jusqu’à la fin de la saison, je crois que je retournerai en NBA"

"Des choses différentes de ce qu’on m’a vendu"

Cooper aurait-il été échaudé par la réalité d’un projet moins sexy sur le parquet que sur le papier, lui qui s’était engagé pour deux ans avec Gravelines ? "Les dirigeants ne m’ont pas vraiment menti, mais il y a eu des choses différentes de ce qu’ils m’ont vendu, confie l’Américain. Je n’étais pas bien par rapport à la façon dont on s’entraînait, dans le basket qu’on proposait. Et je n’étais pas vraiment épanoui. Mes coéquipiers étaient des bons mecs, des bosseurs. Je n’ai rien à leur reprocher. Je leur souhaite le meilleur et au coach (Julien Mahé, ndlr) aussi."

Cette volte-face n’a pas manqué de faire polémique, ce que ne comprend pas bien D.J. Cooper. "Je n’ai pas peur pour ma réputation. C’était une erreur d’avoir pris cette décision d’aller à Gravelines, estime-t-il. Je ne comprends pas pourquoi ça fait autant de bruit. Chris Otule vient de quitter Strasbourg pour aller à Gravelines et son transfert n’a pas fait autant de bruit que pour moi."

De retour à Monaco, Cooper a bien l’intention d’aller au bout, cette fois, avec ce club. "Il faut continuer à avoir du succès en saison régulière. Il y a deux ans, on a été dominant, rappelle-t-il. Ce qu’on veut maintenant, c’est aller plus loin en playoffs, gagner le titre et que l’équipe reste en bonne santé."

VIDEO >> NBA, la légende des Lakers Kobe Bryant en visite à Paris

A.D