RMC Sport

Monaco va découvrir l’Euroleague la saison prochaine

Finaliste de l’Eurocup, Monaco est assuré d’embarquer dans la prestigieuse Euroleague la saison prochaine grâce à la victoire du Zenit Saint-Pétersbourg face au Panathinaikos ce lundi soir.

C’est un évènement pour le basket français. Pour la première fois depuis 2016, il y aura deux représentants de Jeep Elite en Euroleague, la crème de la crème des compétitions européennes, la saison prochaine. Après l’ASVEL, qui bénéficie d’une place garantie, c’est Monaco qui est assuré de participer à l’Euroleague.

Vainqueur face à Châlons-Reims ce lundi en championnat (94-76), le club de la Principauté est finaliste de l’Eurocup, la petite sœur de l’Euroleague. Grâce à la victoire du Zenit Saint-Pétersbourg face au Panathinaikos ce lundi soir, qui qualifie le club russe pour les quarts de finale aux dépens de Valence, Monaco n’a même pas besoin de remporter la finale de l’Eurocup pour grimper d’un échelon. Une première historique pour le club, propriété de l’homme d’affaires ukrainien Sergei Dyadechko depuis 2013.

La "Roca Team" était alors en troisième division, avant de devenir une place forte du basket français grâce à de gros investissements, avec deux finales de Jeep Elite (2018, 2019) et une de Ligue des champions (compétition européenne moins puissante que l’Euroleague) en 2018. Cette saison, avec le retour de l’exigeant Monténégrin Zvezdan Mitrović sur le banc (viré de l’ASVEL en 2020 à cause de son gros caractère), est presque parfaite : première place en Jeep Elite (13 victoires, 2 défaites), finale en Eurocup.

Yeguete: "C’est hallucinant sportivement"

"On a regardé le match Zenit-Panathinaikos dans la salle, sur un téléphone, raconte le Monégasque Wilfried Yeguete à RMC Sport. On a vu le dernier quart-temps. On était trois avec Mathias (Lessort) et Abdou (N’Doye). On ne s’en rend pas compte pour l’instant car les matchs s’enchaînent. Il y a aussi la finale de l’Eurocup. Historiquement, c’est fou de se dire que Monaco a gagné sa place en Euroleague. C’est hallucinant sportivement. On joue avec neuf pros, l’année n’est pas facile. C’est fou ce que l’on vit cette année."

La finale de l’Eurocup face à l’UNICS Kazan ou la Virtus Bologne

Pour décrocher leur premier titre européen, les Monégasques devront battre (au meilleur des trois matchs) les Russes de l’UNICS Kazan, avec l’ancien Limougeaud Jamar Smith, ou les Italiens de la Virtus Bologne, avec les stars passées par la NBA Milos Teodosic et Marco Belinelli, qui vont disputer une belle ce mercredi. Au-delà du résultat de la finale, le billet pour l’Euroleague signifie que Monaco pourra se construire une équipe encore plus forte la saison prochaine. Ça promet !

LP avec AV