RMC Sport

Jeep Elite: ça avance entre la Ligue et les joueurs, pour éviter la grève

Face à l'appel à la grève lancé ces derniers jours en Jeep Elite, le syndicat des joueurs (SNB) et la Ligue (LNB) se sont réunis ce lundi après-midi. Les discussions ont été constructives et un accord semble sur le point d'être trouvé, ce qui permettrait au championnat d'aller à son terme avec son Final 8 prévu ces prochains jours.

La saison de Jeep Elite pourra-t-elle aller à son terme? Un appel à la grève a été lancé ces derniers jours par le syndicat des joueurs du championnat (SNB). L'action du SNB intervient avant les quarts de finale qui doivent se disputer les 20 et 21 juin. En cause principalement: une protestation contre le rythme infernal des matchs et l'usure physique.

"On a bon espoir de sortir de cette grève"

Une réunion a eu lieu ce lundi après-midi entre le SNB et la Ligue (LNB) pour trouver une issue. Celle-ci a été constructive. Amara Sy, président du syndicat des joueurs, est arrivé avec des demandes, alors que la LNB a fait des propositions. Celles du SNB concernaient le rythme, l'intégrité physique, "des choses à plus moyen et long terme", comme l'a confié Amara Sy.

La grève, évoquée pour le début du Final 8, ne devrait finalement pas voir le jour et le format du Final 8 devrait rester en l'état. "Une grève, c'est lourd. C'est pour vous dire à quel point les joueurs étaient touchés, a indiqué Amara Sy. La Ligue nous a entendue et je vais soumettre ces propositions aux joueurs. On a bon espoir de sortir de cette grève. On va jouer notre rôle. On peut tomber sur un accord mais les joueur vont décider."

Président de la LNB, Alain Béral a confirmé que le SNB est arrivé avec des demandes pour cette réunion. Ce dimanche, le dirigeant avait partagé son incompréhension vis-à-vis de cet appel au boycott. "On est arrivé avec des choses que nous souhaitions avancer qui, pour nous, n'étaient pas souhaitables, a déclaré Alain Béral ce lundi pour RMC Sport. On a balayé un certain nombre de sujets: santé des joueurs, des sujets sur la preparation et la kinésithérapie, les temps de repos entre les deux championnats.... On a fait une liste exhaustive sur des choses possibles pour la Ligue."

Reste à savoir si la saison pourra aller à son terme, déjà profondément marquée par la crise sanitaire, avec quatre mois d'arrêt. Pour rattraper ce retard, les clubs ont enchaîné les matchs, sur un rythme jugé infernal. Une fin de championnat sans play-offs entraînerait plusieurs problèmes sur le plan juridique, au niveau notamment de l'attribution des places européennes mais aussi logiquement du titre de champion. La balle est désormais dans le camp des joueurs et de leur syndicat. Le SNB et la LNB semblent en tout cas confiants pour une issue positive et la bonne tenue de ce Final 8.

GL avec VJ