RMC Sport

Jeep Elite: l’ASVEL décroche son 20e titre de champion de France

L'ASVEL a remporté son 20e titre de champion de France en dominant la JDA Dijon dans cette finale de Jeep Elite, ce samedi sur le parquet de la Kindarena de Rouen (87-74). Privés de plusieurs cadres, les Villeurbannais ont réussi à prendre le dessus pour rafler un nouveau sacre.

L’ASVEL avait rendez-vous avec son histoire ce samedi en finale de Jeep Elite. Les hommes de TJ Parker avaient l’occasion d’ajouter à leur palmarès un 20e titre de champion de France face à Dijon, premier de la saison régulière.

C’est chose faite. En dominant largement les Dijonnais en finale ce samedi à Rouen (87-74), l’ASVEL marque un peu plus l'histoire du basket français, au bout de la fatigue et privée de plusieurs cadres. Les Villeurbannais disputaient leur 65e match de la saison sans trois de ses joueurs majeurs : Thomas Heurtel, Guerschon Yabusele et Moustapha Fall.

Les trois hommes, libérés sur obligation fédérale pour rejoindre les Bleus, manquaient au rendez-vous ce samedi après-midi. Mais le mot d’ordre était clair pour le président de l’ASVEL, Tony Parker : "Pas d’excuse".

Avec un Norris Cole très remuant et bien inspiré (20 points) et un Ismael Bako impérial en défense, l’équipe villeurbannaise a maitrisé les débats dans cette finale sur un match sec et est couronnée championne de France pour la vingtième fois de son histoire.

Pas de revanche pour Dijon

Deux mois après avoir été balayée sur le parquet francilien du Palais omnisports de Paris-Bercy en finale de Coupe de France (61-77), la JDA Dijon rêvait d’une revanche. Il faut dire que l'opposition entre les deux équipes avait l'allure d'une finale idéale. Les deux formations se sont rendus coup pour coup au cours de la saison et ont dégagé une impression supérieure pour se hisser en finale.

Mais après une bonne entame, les joueurs de Laurent Legname ont peu à peu perdu le pied, à l'image d'une série délicate dans le deuxième quart-temps en concédant 14 points consécutifs sans marquer, permettant à l’ASVEL de reprendre les devants.

Les Villeurbannais ont fait respecter leur statut et leur expérience face à une équipe encore novice à ce stade de la compétition, s’offrant donc un doublé national après leur victoire en Coupe de France en avril dernier.

De quoi réjouir Tony Parker qui a exprimé sa joie au micro de L'Équipe : "C’est incroyable. De voir le bonheur de tous les joueurs. Paul Lacombe qui gagne son premier titre. A chaque fois je dis à tout le monde ‘tu veux gagner un titre ?’, viens à l’ASVEL (rires). Je veux aussi féliciter Dijon, ils ont fait une saison incroyable. Mais c'est vrai que nous aussi de l'autre côté, cette saison était longue avec l'EuroLeague, il y a eu tellement de matchs. Félicitations à tous les joueurs, au coaching staff qui a fait un travail incroyable sur ce Final Four. Terminer comme ça c’est incroyable, quand tu regardes le contexte, c'est une saison de rêve."

Luca Demange