RMC Sport

Mort de Kobe Bryant: sa veuve Vanessa dénonce les policiers qui ont dévoilé des photos du crash

Dans plusieurs publications sur Instagram, Vanessa Bryant, veuve de Kobe Bryant, a dévoilé des détails de sa plainte contre le département du shérif du comté de Los Angeles. Cette poursuite a été lancée pour la diffusion de photographies du crash de l'hélicoptère qui a coûté la vie au basketteur, à sa fille Gianna et à six autres passagers.

Avec douze captures d'écran publiées sur Instagram, Vanessa Bryant a révélé les détails de sa plainte pour la prise et la diffusion de photographies non autorisées du crash d'hélicoptère qui, le 26 janvier 2020 en Californie, a coûté la vie à Kobe Bryant, sa fille Gianna, le pilote et cinq autres personnes à bord. En montrant publiquement ces documents, jeudi, la veuve du basketteur a dévoilé le nom des agents de police qu'elle poursuit.

Elle suspecte ces membres du Los Angeles Sheriff's Department d'avoir pris des dizaines de photos du site de l'accident avec leur téléphone personnel et de les avoir fait circuler au sein du service de police. Au moins dix personnes auraient obtenu ces clichés en moins de 48 heures. Un des agents est même soupçonné d'avoir montré ces photos dans un bar, à un serveur.

"Ces agents doivent être tenus responsables de leurs actes, comme tout le monde", avait déjà écrit Vanessa Bryant, dans une publication le 27 février.

Les conclusions de l'enquête connues

D'autres procédures judiciaires sont en cours. Vanessa Bryant avait porté plainte après l'accident contre les ayants-droits du pilote et contre Island Express, la société gérante de l'appareil à qui elle reproche d'avoir autorisé l'appareil à décoller malgré le mauvais temps. Elle lui reproche aussi de ne pas posséder les autorisations nécessaires pour permettre à ses aéronefs de voler sans visibilité.

Début février, l'autorité américaine de sûreté des transports (NTSB) a conclu que l'accident avait été causé par une erreur de jugement du pilote, désorienté par un épais brouillard dans le ciel californien. Ara Zobayan, pourtant expérimenté, se serait infligé une pression en raison de ses relations amicales avec son passager, et aurait poursuivi un mauvais plan de vol malgré les mauvaises conditions.

https://twitter.com/julien_absalon Julien Absalon Journaliste RMC Sport