RMC Sport

NBA: "Est-ce que vous comprenez maintenant?!", LeBron James révolté après l’assaut au Capitole

Au lendemain des évènements tragiques survenus dans la capitale américaine, où des militants pro-Trump ont envahi le Capitole et quatre personnes ont trouvé la mort, LeBron James a exprimé sa colère. Regrettant une police américaine à deux vitesses.

Habitué des prises de position sur des sujets raciaux et sociétaux aux Etats-Unis, LeBron James n’a pas manqué de réagir aux tragiques événements qui ont secoué Washington D.C. mercredi. La star des Lakers de Los Angeles a posté un message sans équivoque sur ses réseaux sociaux, dans la nuit de jeudi à vendredi, accompagnant une photo de lui sur laquelle le basketteur de 36 ans porte un t-shirt affublé du message "Do you understand now?".

"Est-ce que vous… comprenez maintenant ???! Je connais la réponse à cette question. Vous ne comprenez toujours pas parce que, quoi qu'il arrive, vous ne serez toujours pas jugé, regardé tel un fou, enchaîné, battu, pendu, abattu à cause de la couleur de votre peau !!!!", a notamment lâché LeBron, avant de parler de "deux Amériques", faisant référence à la différence de traitement par la police entre les manifestants du mouvement Black Lives Matter et les pro-Trump. Un message conclu du hashtag "IPrayForBetterDaysForMyPeople (Je prie pour des jours meilleurs pour mon peuple, ndlr)". Côté parquet, le "King" n'a pu empêcher la défaite des siens face aux Spurs (109-118) malgré ses 27 points, 12 passes et 6 rebonds.

La NBA a marqué le coup

Quelques heures avant déjà, le coach de Philadelphie Doc Rivers avait dénoncé la différence de traitement de la part des policiers entre les manifestants pro-Trump et ceux du mouvement Black Lives Matter. Si les équipes NBA n’ont pas boycotté leurs rencontres prévues les deux dernières nuits, les stars du basket ont toutefois marqué le coup en posant un genou à terre lors de l’hymne américain joué avant les matches.

Lors d’une scène ahurissante mercredi dans la capitale nord-américaine, des manifestants pro-Trump ont fait intrusion au Capitole afin de contester avec virulence les résultats des dernières élections présidentielles. Provoquant notamment la mort de quatre personnes, en marge de la certification de Joe Biden en tant que nouveau président des USA. La police locale a procédé à cinquante-deux interpellations.

Romain DAVEAU