RMC Sport

Cyclisme: David Gaudu ambitieux avant Liège Bastogne Liège

Septième mercredi tout en haut du Mur de Huy sur la Flèche Wallonne, David Gaudu s’aligne ce dimanche plein d’ambitions sur Liège-Bastogne-Liège. Sixième de la Doyenne des classiques en 2019, le jeune grimpeur breton apprécie son parcours accidenté et ses 11 difficultés réparties sur un itinéraire de 259 kilomètres, dont les célèbres côtes de la Redoute et de la Roche-aux-Faucons.

Quel regard portez-vous à froid sur votre 7e place mercredi sur la Flèche Wallonne ?

En 2017 j’avais fait neuvième. Du coup mercredi j’étais content. Il y avait peut-être un top 5 à aller chercher si je n’avais pas pris une vague dans la montée, mais avec des "si" on mettrait Paris en bouteille. La septième place elle est là à l’arrivée, le plan c’était d’être placé toute la journée sur cet enchainement de petites bosses avant le final sur Huy. Rudy Molard avec son expérience a fait un super boulot pour me replacer au pied du mur. Je suis arrivé en bas serein.

Qu’est-ce qui vous a manqué selon vous pour être dans le match avec Alaphilippe, Roglic et Valverde ?

Les 3 étaient au-dessus, surtout Primoz et Julian sur l’arrivée quand ils ont giclé à 350 mètres je ne pouvais pas suivre. Je fais peut-être une erreur à 300 mètres en voulant prendre l’ouverture sur la gauche et on se tamponne un peu avec Mauri Vansevenant au moment ou Roglic attaque. Mais j’avais envie de prendre les devants. J’avais les jambes en feu et j’étais presque à fond. Il me manque des watts tout simplement.

Quelles sont vos ambitions pour Liège Bastogne Liège ?

C’est la "Doyenne", l’une des plus belles de l’année avec la Redoute et la Roche-aux-Faucons comme juges de paix. J’ai déjà fait sixième là-bas donc si on peut essayer de gratter des places au-dessus ce serait déjà bien. J’ai passé un cap sur le Tour du Pays Basque (il a remporté l’étape reine à la pédale, NDLR) mais j’espère aussi passer un cap sur les classiques. Ce sont des courses que j’aime où il faut savoir frotter et être bien placé et j’ai hâte d’être dimanche à Liège. Je monte en pression sur cette semaine des ardennaises en général. L’Amstel j’étais un cran en dessous. Sur la Flèche, j’étais à mon niveau. J’espère que je serai bon, voire excellent à Liège. Ça reste un monument de 260 kilomètres, donc il faudra être présent au rendez-vous quand les costauds vont attaquer.

Y’a-t-il un favori qui se détache ?

Il n’y a pas un seul favori, il y a des favoris. Je pense que l’équipe UAE Emirates va être revancharde après avoir dû déclarer forfait sur la Flèche Wallonne (pour cause de tests positifs au Covid-19, NDLR), Primoz Roglic va vouloir conserver son titre, Alaphilippe va vouloir gagner la Doyenne avec le maillot de champion du monde. Il ne faut pas oublier Valverde, ou encore l’équipe Ineos. Donc il y’a beaucoup de favoris qui peuvent jouer dans le final.

Arnaud Souque