RMC Sport

Mort de Raymond Poulidor: Eddy Merckx pleure "un grand ami"

Quelques heures après l'annonce du décès de Raymond Poulidor ce mercredi, l'ancien coureur belge Eddy Merckx, rival et ami de "Poupou", n'a pas caché sa tristesse auprès de RMC Sport.

Il a livré quelques batailles mémorables avec son aîné "Poupou", souvent remportées, parfois perdues. Alors que Raymond Poulidor s'est éteint ce mercredi à l'âge de 83 ans, le Belge Eddy Merckx, quintuple vainqueur du Tour de France entre 1969 et 1974, n'a pas caché son émotion auprès de RMC Sport.

"Pour moi c’est une grande tristesse. Raymond Poulidor, c’était un super champion, un grand monsieur, et surtout un grand ami, glisse le 'Cannibale'. Je l’ai côtoyé beaucoup plus après ma carrière que pendant, vu qu’on était adversaires. Je l’ai battu, il m’a battu… Mais c’était un grand monsieur, encore une fois. Si je devais retenir une chose? Sa popularité. Quand on était à côté, il y en avait surtout pour Poupou, les autres passaient au second rang. Les gens aimaient Raymond Poulidor comme il était, les gens aiment souvent les beaux perdants. Il était plus salué que Jacques Anquetil, qui était lui aussi un super champion. C’est comme ça, c’est le peuple qui décide."

"Le championnat du monde 1974, un grand souvenir"

Lors de ses cinq Tours victorieux, Merckx avait vu trois fois Poulidor finir sur le podium, derrière lui. Mais c'est un autre combat qu'il se remémore aujourd'hui. "Un duel marquant? Je dirais le championnat du monde 1974 à Montréal. J'avais gagné, et il était arrivé deuxième, mais c’est le seul qui ne s’était pas fait distancer, ça reste un grand souvenir pour moi."

Ainsi que quelques moments passés ensemble une fois les vélos rangés au garage. "Après sa carrière, c'était un homme très sympathique, on passait de bonnes vacances d’hiver ensemble, poursuit le Belge. Il était très agréable, on a passé de très bonnes soirées..."

Arnaud Souque avec CC