RMC Sport

Mort de Raymond Poulidor: Prudhomme réfute l'image "d'éternel second"

Christian Prudhomme, directeur du Tour de France, a salué la mémoire de Raymond Poulidor, décédé mercredi à l'âge de 83 ans. "Si un Français avait aujourd'hui son palmarès, on serait très contents", a déclaré le directeur de la Grande Boucle.

"C'était un Monsieur formidable, un grand champion évidemment". Christian Prudhomme a rendu un hommage à Raymond Poulidor, décédé dans la nuit de mardi à mercredi à l'âge de 83 ans. Au micro de RMC, le directeur du Tour de France a tenu à rappeler l'immense palmarès du cycliste chouchou des Français et ses performances remarquables sur cette épreuve.

"On a l'image de l'éternel second. Mais si aujourd'hui un champion français gagne 187 courses, le Tour d'Espagne, Milan-San Remo, la Flèche Wallone, deux fois Paris-Nice et deux fois le Dauphiné, on serait très contents", a souligné Christian Prudhomme, même s'il concède que Raymond Poulidor a aussi construit sa légende en étant "l'homme de la gloire sans maillot jaune".

"Quelqu'un qui promenait sa bonhomie"

L'ancien journaliste a aussi tenu à mettre en exergue la personnalité du natif de Masbaraud-Mérignat, dans la Creuse: "C'était quelqu'un qui promenait sa bonhomie. Il parlait à ses supporters comme au président de la République, il leur serrait la main de la même manière. Il avait les pieds sur terre, il venait de la France rurale, savait d'où il venait, revendiquait ses racines et n'avait rien oublié. Il était retombé plus d'une fois, s'était relevé et était reparti au combat".

Christian Prudhomme conclut son hommage: "C'est un pan de l'histoire du cyclisme et du Tour de France qui est parti. C'est aussi un peu, pour tous les gens qui ont 50 ans et plus, une petite partie d'eux-mêmes qui est partie".

JA