RMC Sport

Giro (17e étape): Dan Martin vainqueur en solitaire, Berna en souffrance

L'Irlandais Dan Martin (Israël SN) a remporté en solitaire la 17e étape du Tour d'Italie cycliste, mercredi, à l'arrivée au sommet à Sega di Ala, distançant le Colombien Egan Bernal, leader du classement général, dans la dernière ascension.

Quel numéro de Dan Martin (Israel Start-Up Nation) ! L'Irlandais de 34 ans s'est envolé dans l'ascension finale pour devancer Joao Almeida et Simon Yates sur la ligne d'arrivée de la 17e étape du Giro, à Sega Di Ala. Martin entre dans la caste des vainqueurs d'étapes sur les trois Grands Tours. Le Colombien Egan Bernal (Ineos) a été lâché par tout ce petit monde, perdant du temps dans la montée finale. Il a franchi la ligne d'arrivée avec 52 secondes de retard sur Simon Yates (3e du général, +3'23). Bernal conserve néanmoins le maillot rose de leader à quatre jours de l'arrivée à Milan.

Bardet décroché par ses rivaux

Bernal, à l'ouvrage, a lâché prise sur une série d'accélérations du Britannique Simon Yates avant les trois derniers kilomètres. Le Colombien, très marqué à l'arrivée, est apparu vulnérable pour la première fois depuis le départ de Turin. Mais il n'a cédé qu'une cinquantaine de secondes à Yates. Au classement général, Bernal a préservé la quasi-totalité de son avance sur l'Italien Damiano Caruso, deuxième à 2 min 21 sec. Yates est remonté de la 5e à la 3e place, à 3 min 23 sec.

Sur la ligne d'arrivée, le Portugais Joao Almeida a pris la deuxième place à 13 secondes de Dan Martin, qui a résisté superbement dans la montée finale, 11,2 kilomètres à 9,8 % de pente moyenne. Yates, légèrement décroché par Almeida dans le final, s'est classé troisième à 30 secondes. Sous le soleil revenu sur la course, le Britannique Hugh Carthy et le Russe Aleksandr Vlasov, ainsi que le Français Romain Bardet, ont été décrochés par leurs rivaux pour le podium. Tous trois pointent désormais à plus de six minutes de Bernal au classement général.

Evenepoel chute encore

L'étape, longue de 193 kilomètres, s'est jouée dans l'ascension finale en raison de la poursuite engagée par l'équipe de Yates derrière l'échappée de 19 coureurs lancée après un début très animé. Dan Martin, dans un petit groupe, s'est présenté avec une avance limitée à 1 min 15 sec. Mais il est parvenu à enlever son premier succès dans le Giro, à l'âge de 34 ans. L'Irlandais, qui s'est déjà imposé sur le Tour de France et la Vuelta, a notamment gagné dans sa carrière deux "monuments", Liège-Bastogne-Liège et le Tour de Lombardie.

Dans la descente de l'avant-dernière difficulté, le passo di San Valentino, Remco Evenepoel a été pris dans une chute d'une demi-douzaine de coureurs. Le jeune Belge, absent des pelotons pendant neuf mois après sa chute du Tour de Lombardie l'été dernier, est passé par-dessus la glissière de sécurité mais a pu poursuivre la course. Jeudi, le Giro revient dans la plaine à l'occasion de la 18e étape, la dernière favorable aux sprinteurs. Le long parcours de 231 kilomètres entre Rovereto et Stradella comporte trois petites côtes, de simples aspérités, dans le final.

QM avec AFP