RMC Sport

Guimard : " Avec Cavendish, Eddy Merckx peut trembler"

Admiratif du travail accompli par Mark Cavendish pour revenir à une forme exceptionnelle qui lui a permis de remporter une quatrième victoire d’étape sur le Tour de France ce samedi à Villars-les-Dombes (14e étape), sa 30e en carrière, Cyrille Guimard, membre de la Dream Team RMC Sport, est revenu sur le retour en grâce du "Cav’" qui n’est plus qu’à quatre succès du recordman, Eddy Merckx.

Mark Cavendish assomme le sprint sur ce Tour de France 2016. Vainqueur à Villars-les-Dombes ce samedi, pour sa quatrième victoire d’étape dans cette édition, la 30e en carrière sur la Grande Boucle à seulement 31 ans, le "Cav’" a impressionné Cyrille Guimard, membre de la Dream Team RMC Sport : "Le Cav’ est vraiment le meilleur sprinteur sur ce Tour, il gagne quatre fois, il a subi une fois Kittel, mais incontestablement il a retrouvé ses jambes du jeune Cavendish sur les premières années lorsqu’il est arrivé sur le Tour" souligne l’ancien directeur sportif.

A lire aussi >> Tour de France : le quadruplé du Cav', un peloton qui a pris son temps... Ce qu'il faut retenir de la 14e étape

"Il ne panique pas"

Il explique d’ailleurs que ce retour peut faire peur à la légende Eddy Merckx : "Il a aujourd’hui une assurance, une sérénité sur le sprint qui fait qu’il ne panique pas même quand cela frotte. Et Kittel, Sagan, Kristoff, Greipel, Coquard et Laporte ont subi une nouvelle fois sa loi. Il a l’ambition d’aller jusqu’aux Champs-Elysées, même s’il y a les Jeux Olympiques dans la foulée (5 au 21 août), où il s’alignera sur piste. On peut d’ailleurs se poser la question de savoir si c’est une bonne option de terminer le Tour. Mais voilà, pourquoi pas cinq victoires sur le Tour, ce qui le ramènerait à sa plus grande période. Il y a quand même une année où il en a remporté six (2009), donc il va se rapprocher un peu plus d’Eddy Merckx (34 victoires). Je pense que sur les deux années qui viennent, Eddy Merckx peut trembler."

A lire aussi >> Cyclisme : Pinot forfait pour les JO

"Avec la piste, il a retrouvé les qualités du sprinteur"

Enfin, le "druide" explique le retour au premier plan du sprinteur britannique par son objectif ultime de la saison, les JO : "S’il garde la motivation qu’il a actuellement plus la condition physique, en sachant qu’il avait un peu perdu la flamme il y a deux ans, ça peut encore faire mal. Cette année il a retrouvé un objectif avec les JO, et par conséquent il a repris goût à l’entraînement et surtout à la piste. Et en reprenant goût à la piste, il a retrouvé les qualités fondamentales pour un sprinteur, la vélocité et la capacité de passer de la puissance à la vélocité" explique enfin Cyrille Guimard.

A lire aussi >> Cinq bonnes raisons de suivre encore ce Tour de France