RMC Sport

Tour de France : le quadruplé du Cav', un peloton qui a pris son temps... Ce qu'il faut retenir de la 14e étape

-

- - -

Les 208,5 km de la 14e étape entre Montélimar et le Parc des Oiseaux de Villars les Dombes ne resteront pas dans les annales. Le vent de face a ralenti les coureurs dans leur remontée du couloir rhodanien. On retiendra la 4e victoire au sprint de Mark Cavendish dans ce Tour et la longue échappée animée par le coureur de la FDJ Jérémy Roy.

La 4e du Cav’

On ne l’attendait pas vraiment cette année et il emporte tout sur son passage. Vainqueur au Parc des Oiseaux de Villars les Dombes, Mark Cavendish s’impose pour la 4e fois sur ce Tour, sa 30e victoire en carrière. Il ne battra vraisemblablement pas son record de 2009 (six victoires), mais la manière dont le natif de l’Ile de Man a déposé Marcel Kittel dans le final démontre qu’il sera un sacré client sur les Champs-Elysées. A 31 ans, il a encore le temps pour aller chercher le mythique record d’Eddy Merckx, 34 victoires d’étape sur le Tour.

A lire ici >> le triplé de Cavendish, Sagan dépossédé, Van Avermaet toujours en jaune

Un train de sénateur

Cinquième étape la plus longue étape du Tour, le tracé du jour proposait une longue remontée (208,5km) plein nord du couloir rhodanien. Un parcours jugé de transition. On a très vite compris que le peloton avait décidé de prendre son temps avec une vitesse moyenne longtemps figée à moins de 35km/h. Compréhensible après deux semaines de courses, d’autant que les Alpes s’annoncent salées. Il faut aussi prendre en compte le vent de face du jour auquel étaient confrontés les coureurs. Thierry Bricaud, directeur sportif de la FDJ avançaient une dernière explication : « C’était pesant avec la tragédie de Nice. Les coureurs n’avaient pas envie de batailler d’entrée de jeu, avec le vent de face en plus. Le peloton est solidaire de ce qui se passe. »

A lire ici >> Cinq bonnes raisons de suivre encore ce Tour de France

A lire ici >> Quintana s'aide d'une moto dans le Ventoux et crée la polémique

Une échappée vouée à l’échec

Quatre hommes ont bien tenté d’égayer cette morne après-midi. Martin Elmiger (IAM), Alex Howes (Cannondale), Jérémy Roy (FDJ), Cesare Benedetti (Bora Argon) ont pris la tangente après trente kilomètres. L’avance du quatuor plafonnera à 4’ à 120km de l’arrivée avant de fondre régulièrement, vaincu par le Mistral et la vigilance du peloton. Malgré une belle résistance dans les dix derniers kilomètres, les échappés, qui n’étaient plus que deux sur la fin (Roy et Elmiger) ont été repris à 3,4 km de l’arrivée. 

la rédaction