RMC Sport

Tour de France: Bardet fait "confiance au public" pour respecter Froome

En conférence de presse ce jeudi, Romain Bardet a évoqué le cas de Chris Froome, blanchi dans son enquête pour dopage présumé. Le leader d'AG2R assure avoir "confiance dans le public français pour assurer les conditions d'une belle course" lors du Tour de France.

Blanchi de tout soupçon de dopage, Chris Froome s'élancera ce samedi comme le favori numéro 1 à sa propre succession dans le Tour de France 2018. "Je suis déjà soulagé qu'une décision ait été rendue. Froome l'a dit, il a vécu neuf mois très pénibles, je pense que toute la planète du cyclisme a vécu neuf mois très pénibles dans l'incertitude", s'est exprimé Romain Bardet ce jeudi en conférence de presse à propos du Britannique. "Maintenant les choses sont claires, les affaires sont réglées: il vient pour gagner un cinquième Tour."

Mais la cote de popularité du leader de la Sky, qui n'a jamais vraiment été au beau fixe sur les bords de la route du Tour, pourrait encore être tombée en flèche avec cette enquête longue de neuf mois sur son contrôle positif au Salbutamol effectué en septembre 2017. Malgré tout, le leader d'AG2R ne croit pas à des débordements au passage du peloton envers le vainqueur sortant.

Bardet: "Ce n'est pas Froome qui est à blâmer"

"C'est important que le Tour s'élance dans un climat apaisé, qu'il reste une belle fête, que ce soit avant tout une question de sport. J'ai confiance dans le public français, pour être soutenu, pour assurer les conditions d'une belle course, et soulever l'enthousiasme. Ce qui est à blâmer, ce n'est pas Froome, c'est la permissivité de certains règlements. Contrôle anormal, contrôle positif, les histoires de seuils... tout ça amène à une grande opacité."

DW