RMC Sport

Tour de France: Cavendish rajeunit avec une 31e victoire, la première depuis cinq ans

Le Britannique Marc Cavendish a remporté la 4e étape du Tour de France et un 31e succès sur la Grande Boucle ce mardi à Fougères, à l'issue d'un sprint massif. Le Néerlandais Mathieu van der Poel (Alpecin) conservant le maillot jaune conquis deux jours plus tôt.

Le Cav is back ! A 36 ans, Mark Cavendish a remporté au sprint la 4e étape du Tour de France à Fougères, décrochant ainsi son 31e succès sur le Tour de France, à trois unités seulement du record de victoires d'étapes détenu par Eddy Merckx (34). Et le premier depuis 2016.

Submergé par l’émotion, le remplaçant au pied levé de Sam Bennett a fondu en larmes dans les bras de ses coéquipiers, notamment le Français Julian Alaphilippe, qui a abattu un sacré travail en tête du peloton pour ramener le train de la Deceuninck Quick-Step sur le dernier coureur échappé dans les 200 derniers mètres.

Troisième la veille pour le premier sprint de cette édition 2021 de la Grande Boucle, le sprinteur français Nacer Bouhanni s’est classé deuxième.

Brent Van Moer a échoué d’un rien dans la réalisation d’un exploit insensé. Insensé parce que l’occasion n’aurait jamais dû se présenter sur une étape aussi courte (150 kilomètres) et toute plate, sans la moindre côte comptant pour le classement de la montagne. Du plat, du plat et encore du plat.

Van der Poel conserve le Maillot Jaune

Une telle étape ne pouvait sourire à un coureur solitaire. Et pourtant, échappé tout au long de la journée avec le coureur Cofidis Pierre-Luc Périchon, le BeIge a bien cru pouvoir lever les bras sur la ligne d’arrivée après avoir faussé compagnie à son compagnon d’échappée à moins de quinze kilomètres de l’arrivée. C'était sans compter sur l'appétit du Britannique Mark Cavendish et de la meute qui l'accompagnait.

Repris dans les 200 derniers mètres, le malheureux Brent Van Moer doit se contenter de la 49e place, une bien maigre récompense pour un tel sacrifice. Au lendemain d'une journée marquée par une extrême nervosité et des chutes en pagaille, le peloton a sans doute apprécié la largeur de la route, propice à davantage de tranquilité.

Sans surprise, le Néerlandais Mathieu van der Poel (Alpecin) conserve le Maillot Jaune au terme de cette journée sans histoire. Mais il ne possède que huit secondes d'avance sur Julian Alaphilippe et surtout la meute de favoris qui se tient en moins d'une minute, avant le contre-la-montre prévu mercredi.

QM