RMC Sport

Tour de France: dates maintenues et jauges à l'étude

Interrogé par RMC Sport ce mercredi en marge de la Flèche Wallonne, Christian Prudhomme a réaffirmé que le Tour de France partirait bien le 26 juin prochain. Si la deuxième étape pose problème en raison des élections régionales le même jour, le directeur de la Grande Boucle attend le mois de juin pour connaître les jauges d'accueil pour le public.

A 67 jours du départ du Tour de France, le 26 juin prochain à Brest, Christian Prudhomme reste confiant quant à la bonne tenue de la Grande Boucle. "Le Tour partira cette année aux dates prévues, on ne sera pas contraint de changer les dates, ce qui avait été le cas l'année dernière", a répondu le directeur du Tour de France, interrogé ce matin par RMC Sport à Charleroi (Belgique) en marge de la classique ardennaise "La Flèche Wallonne".

Christian Prudhomme reste malgré tout dans l'incertitude sur les conditions de déroulement de l'épreuve. "On ne sait pas encore quel sera le système de jauge. Il y'aura forcément toujours des masques, il y aura forcément toujours du gel, il y aura forcément toujours des tests PCR, même si les gens sont vaccinés, a prévenu le directeur du cyclisme chez ASO, organisateur de l'épreuve. Il faudra encore attendre un peu pour retrouver les foules classiques du Tour de France. Maintenant, je préfère voir le verre à moitié plein que le verre à moitié vide, surtout après le report de Paris Roubaix. On est au départ là des classiques ardennaises avec des courses qui existent sans public. Il y aura du public sur le Tour de France. Dans quelle mesure je ne le sais pas encore. Je pense qu'on en saura plus environ trois semaines avant le départ du Tour."

La deuxième étape pose problème

Mais outre les conditions sanitaires, une autre menace place sur le Tour de France et plus précisément sur la deuxième étape (Perros-Guirec/Mûr de Bretagne Guerlédan) le dimanche 27 juin, jour du second tour des élections régionales. "Tout va s'arranger, il faut juste qu'on se cale sur deux ou trois choses", a répondu Prudhomme, après qu'ait été évoqué par des élus locaux bretons un décalage du départ de cette Grande Boucle.

"Je n'ai pas pléthore d'agents communaux pour pouvoir tout organiser en même temps. Le centre de vaccination, les bureaux de vote et l'organisation du Tour de France, ça fait beaucoup. Ce n'est pas possible", avait ainsi déclaré Fanny Chappé, la maire (PS) de Paimpol à Radio France le 13 avril. Forcément de quoi susciter une légère inquiétude mais pour autant, le Tour de France devrait bien retrouver sa place dans le calendrier estival.

GL avec Arnaud Souque