RMC Sport
en direct

Tour de France, la 9e étape en direct: O'Connor vainqueur à Tignes, Pogacar enfonce le clou

Tadej Pogacar

Tadej Pogacar - AFP

Après le show Pogacar lors de la première étape de montagne, le Tour de France termine sa tournée dans les Alpes ce dimanche. Au programme de cette neuvième étape, les 145 kilomètres entre Cluses et Tignes avec une arrivée au sommet à 2100 mètres d'altitude. Suiez la nouvelle explications entre favoris de la Grande Boucle dans le direct commenté sur le site et l'app de RMC Sport.

Groupama confirme la décision du jury

Sur Twitter, la Groupama-FDJ a confirmé qu'Arnaud Démare et Jacopo Guarnieri ont terminé l'étape hors délais et qu'ils ne seraient pas repêchés par les commissaires.

L'émotion de Cavendish à l'arrivée

Frigorifié, arrivé deux minutes avant les délais, Mark Cavendish n'a pas caché son émotion, une fois la ligne franchie, remerciant ses coéquipiers, qui se sont démenés pour le ramener dans les temps.

La liste définitive d'hors délais

Parmi les coureurs arrivés au delà des délais : Arnaud Démare, son poisson pilote Jacobo Guarnieri, Anthony Delaplace, Stefan De Bod, Nic Dlamini, Loïc Vliegen et Bryan Coquard.

A noter également, les abandons de Nans Peters et de Tim Merlier en cours d'étape.

Coquard également

Bryan Coquard a franchi la ligne, mais également après les délais.

Démare parmi les retardataires

Arnaud Démare fait partie du groupe de 19 coureurs encore attendu à l'arrivée.

19 coureurs en course, les délais sont terminés

Alors que les délais viennent de se terminer, 19 coureurs sont encore sur la route. La question d'un repêchage va se poser pour les commissaires de course. Mark Cavendish a lui franchi la ligne à temps, tout comme Nacer Bouhanni.

Risque de hors délai à l'arrivée

Alors que les délais pour boucler l'étape s'approchent dangereusement, 71 coureurs sont encore en course. Julian Alaphilippe vient lui de franchir la ligne.

O'Connor : "Jamais je n'ai cru au maillot jaune"

Ben O'Connor, au micro de France 2 : "C'est spécial aujourd'hui. Jamais je n'aurais cru remporter une étape sur le Tour de France, rien que participer c'était un rêve. C'est juste incroyable, pour moi et pour l'équipe.

Jamais je n'ai cru au maillot jaune, je savais que Tadej allait le garder. Ma priorité c'était de gagner aujourd'hui, je ne surveillais même pas les écarts de temps.

J'attends avec impatience de boire un coup avec mes coéquipiers ce soir. C'est magique. Vincent Lavenu a beaucoup de confiance en moi. Ca montre la mentalité de l'équipe, qui est merveilleuse."

Quintana nouveau maillot à pois

Nairo Quintana récupère le maillot à pois, derrière lequel il a couru toute la journée. Avec 50 points, il possède une petite avance sur Michael Woods (42 points), son plus proche poursuivant.

Pogacar : "Je ne voulais pas lâcher le jaune"

Tadej Pogacar, au micro de France 2 : "Ben O'Connor a été absolument impressionnant aujourd'hui, félicitations. Dans ma tête, je m'accrochais parce que je voulais pas lâcher le jaune, c'est pour ça que dans les derniers kilomètres, j'ai mis la gomme.

J'espère qu'il fera beau demain (pour la journée de repos) qu'on puisse se détendre un peu, lire, faire la grasse matinée et nous reposer."

Le point sur le classement général

1. Tadej Pogacar (UAE)
2. Ben O'Connor (AG2R Citroën), +2'01''
3. Rigoberto Uran (EF), +5'18''
4. Jonas Vingegaard (Jumbo-Visma), +5'32''
5. Richard Carapaz (Ineos), +5'33''
6. Enric Mas (Movistar), +5'47''
7. Wilco Kelderman (BORA), +5'58''
8. Alexey Lutsenko (Astana), +6'12''
9. Guillaume Martin (Cofidis), +7'02''
10. David Gaudu (Groupama FDJ), +7'22''

Martin premier Français au général

Guillaume Martin est désormais le mieux classé au général, à la 9e place (+7'02''). Il devance David Gaudu, 10e (+7'22'').

O'Connor : "Les conditions étaient atroces"

Ben O'Connor, vainqueur de l'étape : "Je dédie à cette victoire à tous ceux qui m'ont soutenu, mes parents, ma fiancée, mes amis. C'est un rêve, je n'ai pas les mots.

C'est ce dont on rêve, c'est tellement de joie. J'essaie de me contrôler... Je suis tellement heureux pour mon équipe, AG2R. C'est vraiment spécial.

Je ne savais pas comment me comporter dans l'échappée, mais quand j'ai entendu qu'on avait 3, 4, 5 minutes d'avance, j'ai commencé à y croire. Les conditions étaient atroces."

Jannel : "Si on avait du en cocher une, c'aurait été celle là"

Didier Jannel, directeur sportif d'AG2R Citroën : "Ben O'Connor nous a fait une étape d'excellence, de guerrier. Il a montré qu'il avait encore des ressources dans le final. L'objectif de l'équipe c'était de gagner une étape, c'est un beau soulagement et une très belle victoire. Ca a lieu sur nos terres, si on avait du en cocher une, c'aurait été celle là. C'est du bonheur pour tout le monde, on aura mérité une coupe de champagne ce soir."

O'Connor prend la deuxième place du général

Ben O'Connor récupère la deuxième place du général (+2'01''), derrière l'intouchable Tadej Pogacar. Le nouveau troisième du Tour est Rigoberto Uran, à 5'18'', qui a terminé dans le premier groupe des prétendants au podium.

David Gaudu a craqué

Le Français David Gaudu finit une minute après le groupe des favoris et perd une minute sur des coureurs comme Richard Carapaz. Mauvaise opération pour le Français en vue du podium.

Tadej Pogacar en a fini

Pogacar a creusé un gros écart en quelques kilomètres. Il en finit 6'02" après O'Connor, trente secondes avant les autres favoris.

Jolie deuxième place pour Mattia Cattaneo

Auteur d'une très belle montée vers Tignes, l'Italien de Quick Step va chercher une deuxième place de prestige. Il devance Sonny Colbrelli, qui marque des points précieux pour le maillot vert, et Guillaume Martin.

Explication entre prétendants au podium

Un groupe de cinq, avec Enric Mas, Richard Carapaz et Jonas Vingegaard, suit à bonne distance de Pogacar.

Pogacar s'est isolé

Tadej Pogacar creuse l'écart et va conserver son maillot jaune. Tous les autres favoris sont distancés et se marquent.

O'Connor s'offre une victoire de prestige

Impérial dans cette étape alpestre, Ben O'Connor (AG2R Citroën) s'offre sa première victoire sur le Tour de France, à Tignes. L'Australien a fait la différence dans la montée finale, dans une étape marquée par la pluie.

Contre de Pogacar

Très facile, le maillot jaune Tadej Pogacar s'envole vers Tignes et écoeure ses adversaires. Personne n'arrive à suivre, il va à nouveau frapper un grand coup.

Attaque de Carapaz

Richard Carapaz place la première attaque, mais Tadej Pogacar a tout de suite sauté dans sa roue. Alexey Lustsenko et David Gaudu calent un peu.

Le groupe maillot jaune réduit à une douzaine de coureurs

La grosse accélération de Geraint Thomas a fait des dégâts dans le peloton. Une douzaine de coureurs seulement parvient à rester en contact, parmi lesquels Tadej Pogacar, Richard Carapaz, mais aussi le Français David Gaudu. Toujours pas d'attaque.

Cattaneo dépose Quintana

L'Italien a passé Quintana et part chercher la deuxième place à l'arrivée à Tignes. L'avance sur Tadej Pogacar de Ben O'Connor faiblit et il n'est à nouveau plus à portée de maillot jaune.

La deuxième place de Quintana menacée

Nairo Quintana, qui naviguait seul derrière Ben O'Connor, va être repris par un groupe d'intercalés, duquel s'est extrait Mattia Cattaneo. Il va y avoir une bataille pour la deuxième place de l'étape.

Pogacar sans équipiers, Ineos emmène le peloton

C'est l'équipe Ineos, pour Richard Carapaz, qui prend les choses en main dans le peloton. Tadej Pogacar est désormais esseulé dans le peloton.

O'Connor de nouveau maillot jaune virtuel

Ben O'Connor continue à impressioner. A 6kms de l'arrivée, il vient de faire passer l'écart avec le peloton au dessus des huit minutes et récupère virtuellement le maillot jaune.

O'Connor peut à nouveau penser au jaune

Ben O'Connor réalise une démonstration de force dans la montée de Tignes. L'Australien, qui a définitivement laissé sur place ses poursuivants (les plus proches étant à plus de trois minutes) a aussi creusé à nouveau l'écart avec le peloton, qui pointe à 7'56''. Avec les bonifications à l'arrivée, il peut penser à nouveau au maillot jaune s'il continue à ce rythme.

O'Connor ne faiblit pas

Les deux poursuivants de Ben O'Connor sont en panne de jambes : l'Australien s'envole en tête, et possède désormais 2'12'' d'avance sur Sergio Higuita. Sauf grosse défaillance, l'étape est gagnée.

O'Connor a fait le trou

Ben O'Connor a déjà relégué Sergio Higuita à 30", alors que Nairo Quintana navigue lui à 1'30". Il parait bien parti pour offrir une victoire d'étape à AG2R Citroën.

Attaque d'O'Connor

Ben O'Connor place une banderille dans la montée. Très en jambes aujourd'hui, il fait craquer Sergio Huiguita et s'envole vers Tignes.

Le maillot jaune devrait rester pour Pogacar

Avec l'accélération du peloton, qui a désormais 7'12" de retard sur la tête et ne cesse de se rapprocher, le maillot jaune de Tadej Pogacar n'est plus menacé. Ben O'Connor (14e du général ce matin à 8'13" de Tadej Pogacar), qui le menaçait, devra se contenter d'un joli rapproché au classement.

Le peloton accélère

A l'entame de la montée de Tignes, le peloton a augmenté l'allure. O'Connor ne pointe plus qu'à huit minutes et devrait difficilement pouvoir récupérer le maillot jaune ce soir.

Quintana à l'arrêt

Quintana est en passe sèche, probablement victime d'une défaillance. Le Colombien a été lâché par Higuita et O'Connor, qui filent se disputer la victoire d'étape.

A nouveau un trio en tête

Au prix d'un gros effort, Ben O'Connor, plus à l'aise maintenant que la route remonte, a rejoint le duo colombien au prix d'un gros effort. Il forme toujours un trio de tête avec Sergio Higuita et Nairo Quintana.

Le peloton concède encore du temps

La chute d'un équipier de Tadej Pogacar a fait ralentir le peloton, ce qui fait les affaires de Ben O'Connor. L'Australien, qui pointe à 20 secondes du duo de tête, est toujours maillot jaune virtuel.

O'Connor craque à nouveau

Décidément le moins à l'aise dans la descente, O'Connor a laissé s'échapper Quintana et Huiguita, qui ont pris une trentaine de secondes d'avance.

Descente périlleuse

Piégeuse et détrempée, la descente vers Bourg-Saint-Maurice fait faire l'accordéon au groupe de tête, où Higuite semble le plus à l'aise, mais où personne ne veut partir à la faute.

O'Connor refait la jonction

Fausse alerte pour l'Australien qui parvient à rejoindre ses deux compagnons et à reformer le trio de tête, alors que le peloton passe à son tour au sommet du Cormet de Roselend, avec 8 minutes de retard.

Ben O'Connor faiblit dans la descente...

L'Australien, dont le maillot jaune virtuel ne tient qu'à un fil, est distancé par ses deux compagnons d'échappée, Sergio Higuita et Nairo Quintana. Les deux Colombiens font la descente vers Bourg-Saint-Maurice à bloc et un premier écart se creuse.

Quintana passe en tête du Cormet de Roselend

Nairo Quintana continue à engranger des points pour le grand prix de la montagne. Le Colombien devance ses deux compagnons d'échappée au sommet du Cormet de Roselend, col de deuxième catégorie et conforte son maillot à pois virtuel.

Le point sur la course

L'écart reste stable entre le peloton et la tête de course à 53 kilomètres de l'arrivée à Tignes. Ben O'Connor, présent à l'avant avec Sergio Higuita et Nairo Quintana, est toujours virtuel maillot jaune du Tour.

Un trio à l'avant, O'Connor maillot jaune virtuel

A 58 kilomètres de l'arrivée, ils sont désormais trois en tête de course : Nairo Quintana, Sergio Higuita et Ben O'Connor. Michael Woods se trouve un peu plus loin.

Le groupe Guillaume Martin est à 2'45", le peloton est à 8'20". Virtuellement, Ben O'Connor (14e du général ce matin à 8'13" de Tadej Pogacar) est donc le nouveau maillot jaune du Tour de France ! La route menant au Cormet de Roselend (2e catégorie) est longue de 5,7 kilomètres à une pente moyenne de 6,5%.

Quintana seul en tête

En grande forme sous la pluie, Quintana passe seul en tête au sommet du col du Pré. Le Colombien d'Arkéa-Samsic empoche 20 points pour le classement de la montagne et endosse virtuellement le maillot à pois. Higuita, Woods et O'Connor sont quelques longueurs plus loin.

Une bonne opération pour Guillaume Martin ?

Classé 12e du général ce matin, à 7'28" de Tadej Pogacar, Guillaume Martin peut réussir un joli rapproché. Le Français de la Cofidis est toujours présent dans un groupe de poursuivants pointé à 2'34" de la tête, mais avec cinq minutes d'avance sur le peloton. Martin peut compter sur l'énorme travail réalisé par son équipier Anthony Perez.

Quintana accélère

Belle attaque de Nairo Quintana à l'avant ! Le Colombien fait très, très, très mal. Sergio Higuita, Ben O'Connor et Michael Woods sont distancés à 1 kilomètre du sommet. Il veut les points en vue du maillot à pois.

Plus que 4 coureurs à l'avant

Hamilton (Lucas, pas Lewis) vient de lâcher prise. A deux kilomètres du sommet du col du Pré, il ne reste plus que 4 coureurs en tête : Quintana, O'Connor, Higuita, et Woods, à 66 kilomètres de l'arrivée.

Van Aert lâché !

Wout Van Aert paie ses efforts des derniers jours. Le champion de Belgique, deuxième du général ce matin à 1'48" de Tadej Pogacar, est décroché du peloton. La Jumbo-Visma, orpheline de Primoz Roglic, va maintenant miser sur Jonas Vingegaard (5e) pour le général.

Alaphilippe décroché

L'ascension du col du Pré et les conditions dantesques de cette neuvième étape (pluie, froid...) font des dégâts dans le groupe de poursuivants. Le champion du monde Julian Alaphilippe est lâché. A noter que le Belge Tim Merlier, vainqueur à Pontivy, a lui abandonné.

70 kilomètres à parcourir

Le sursaut de Wout Poels n'aura pas duré longtemps. Le maillot à pois est à nouveau lâché dans le col du Pré. Il ne parvient plus à suivre le tempo imposé par Nairo Quintana, Sergio Higuita, Michael Woods et Ben O'Connor. Pendant ce temps-là, Sepp Kuss est sorti du groupe de poursuivants, pointé à 2'15" de la tête. Un groupe dans lequel on retrouve toujours une vingtaine de coureurs dont Julian Alaphilippe.

Abandon de Nans Peters

Radio Tour annonce l'abandon de Nans Peters. Le Grenoblois (27 ans) de l'équipe AG2R Citroën s'était imposé l'an dernier lors de la huitième étape du Tour, à Loudenvielle.

Poels fait la jonction

L'entente n'est pas exceptionnelle à l'avant et Wout Poels en profite pour faire son retour dans ce groupe de tête. Le maillot à pois est en train de se refaire une petite santé dans l'ascension du col du Pré. Costaud.

O'Connor le mieux classé à l'avant

Ce n'est pas encore un danger pour Tadej Pogacar, mais on retrouve à l'avant un certain Ben O'Connor. L'Australien de l'équipe AG2R Citroën occupait la 14e place du général ce matin, à 8'13" du maillot jaune. L'écart entre le groupe de tête et le peloton est actuellement de 7'03".

Place au Col du Pré !

Allez, le groupe de tête attaque le plus gros morceau de cette neuvième étape : le col du Pré et ses 12,6 kilomètres à 7,7 %, classé hors catégorie. Le quatuor Higuita-Quintana-Hamilton-O'Connor a quelques mètres d'avance sur Woods, qui a distancé Poels.

Le groupe Alaphilippe est pointé à 1'38", le peloton maillot jaune à 6'30".

Quintana repris

Ça continue de descendre très vite, malgré la pluie et la chaussée glissante. Certains ont plus de mal, comme Wout Poels et Michael Woods qui doivent batailler pour garder le contact à l'avant. Nairo Quintana, Sergio Higuita, Lucas Hamilton et Ben O'Connor ont pris quelques longueurs d'avance sur ces deux coureurs. L'écart avec le peloton est de 6 minutes à 78 kilomètres de l'arrivée.

Quintana insiste

Pas question de temporiser pour Nairo Quintana. Le grimpeur colombien fait la descente à fond et prend quelques longueurs d'avance sur Wout Poels. O'Connor, Woods et Higuita sont pointés à 20". Le peloton est à 6 minutes. Il reste 87 kilomètres avant l'arrivée à Tignes.

Grosse bataille Poels/Quintana

Il a eu très chaud en voyant Nairo Quintana revenir fort, mais Wout Poels passe en tête au sommet du col des Saisies (9,5 kilomètres à 6,2%), pour une poignée de centimètres. Sous une pluie cinglante, le Néerlandais empoche dix points et conforte son maillot à pois.

Alaphilippe décroché de la tête

Derrière Wout Poels, qui vise les points au sommet du col des Saisies, on retrouve à 17" un solide quatuor de poursuivants avec Nairo Quintana, Michael Woods, Sergio Higuita et Ben O'Connor. Des coureurs qui passent bien les cols et qui peuvent viser la victoire ce dimanche. Un groupe de poursuivants, avec Julian Alaphilippe, est désormais plus loin, à une minute de Poels.

Le maillot à pois à l'attaque

C'est au tour de Wout Poels de se porter à l'avant. Le maillot à pois est sorti du groupe de tête à six kilomètres du col des Saisies. Dans le groupe de poursuivants, certains lâchent déjà à l'image d'Elie Gesbert et Matej Mohoric. Il reste 100 kilomètres avant l'arrivée.

Quintana à l'avant

Largué au général (29e à 23 minutes de Pogacar), Nairo Quintana a bien envie d'aller décrocher une victoire d'étape. Il est à l'avant avec Michael Woods et Omar Fraile. Mais le groupe de contre n'est que quelques mètres derrière. Le peloton du maillot jaune est pointé à trois minutes.

Une quarantaine de coureurs à l'avant

Vêtu de son beau maillot de champion d'Italie, Sonny Colbrelli ouvre la voie dans la montée du col des Saisies. Il est suivi par un groupe d'une quarantaine de coureurs dans lequel on retrouve Julian Alaphilippe, Nairo Quintana, Pierre Rolland, Warren Barguil, Dan Martin, Sepp Kuss, Rui Costa... Guillaume Martin, 12e du général, est également là.

Alaphilippe à l'avant

La composition du groupe de tête qui compte 10 secondes sur une première partie du peloton. Pogacar est 1'44''. On retrouve notamment Julian Alaphilippe dans ce groupe.

D. Teuns (Bahrain Victorious)

J. Alaphilippe (Deceuninck - Quick-Step)

S. Colbrelli (Bahrain Victorious)

S. Kung (Groupama-FDJ)

M. Matthews (Team BikeExchange)

C. Juul Jensen (Team BikeExchange)

Colbrelli devant Matthews sur le sprint intermédiaire

L'Iitalien devance son rival australien et empoche les 20 points du sprint intermédiaire à Praz-sur-Arly. Le maillot jaune pointe à un peu plus d'une minute des hommes de tête. Une autre partie du peloton s'est intercalée entre les deux groupes.

Chute de Enric Mas

Huitième du classement général, Enric Mas goûte au bitume. L'Espagnol, désormais seul leader de la Movistar, doit changer de vélo et semble bien amocher sur le côté gauche. Une chute qui pourrait laisser des traces dans la suite de cette 9e étape.

Pogacar pointé à 37e secondes de la tête de course

Toujours séparés en petits groupe, le peloton continue cette étape sur un rythme assez elévé. Tadej Pogacar gère tranquillement et accuse 37 secondes sur les premiers coureurs. Rien de grave toutefois pour le Slovène, assez serein jusqu'ici.

Le peloton est éclaté

Aucune échappée bien définie ne parvient à distancer le gros du peloton... ou plutôt ce qu'il en reste. Plusieurs petits groupes se forment mais aucun écart n'est vraiment creusé en ce début d'étape.

Latour et Dan Martin tentent leur chance, Alaphilippe les accompagne

Pierre Latour et Dan Martin (Israel Start-Up Nation) lancent une nouvelle échappée. 40e au classement général avec 30 minutes de retard sur le leader du Tour, le Français ne représente pas une menace pour le maillot jaune. Pas plus que l'Irlandais, 64e à plus de 44 minutes de Tadej Pogacar.

Un petit groupe mené notamment par Bauke Mollema, Sonny Colbrelli et Julian Alaphilippe les rejoint pour former une échappée.

Latour passe en tête de la Côte de Domancy

L'échappée est reprise par le peloton juste avant le sommet de la Côte de Domancy. Le Français Pierre Latour en profite pour griller Sweeny et marque 5 points dans la lutte pour le maillot à pois.

Alaphilippe dicte le tempo dans le peloton

Julian Alaphilippe relance dans la côte de Domancy, première difficulté de la journée. Le peloton ne compte plus que 15 secondes de retard sur le duo de tête. A l'arrière du peloton, les sprinteurs ont déjà un coup de mou.

Le beau geste de van der Poel avant d'abandonner

Certes Mathieu van der Poel a préféré abandonner avant cette neuvième étape, mais le petit-fils de Raymond Poulidor a marqué les esprits sur les routes de la Grande Boucle.

En particulier jeune garçon qui a pu récupérer un de ses bidons ce samedi. De bien belles images pour le Néerlandais. C'est ça aussi le Tour.

L'échappée se rapproche de la minute d'avance

C'est cruel pour l'Italien Davide Ballerini (Deceuninck-Quick Step) et l'Australien Harrison Sweeny (Lotto-Soudal). Personne n'a rejoint les deux hommes dans l'échappée et le peloton ne semble pas trop s'intéresser à eux. Déjà 45 secondes d'avance pour le duo de tête.

Cosnefroy tente de lancer l'échappée... en vain

Malgré les conditions difficiles, Benoit Cosnefroy tente de lancer une échappée dès le début de la journée. Le Français de l'équipe AG2R n'est pas aidé. Personne ne semble vouloir tenter un effort si tôt.

C'est parti pour la 9e étape

Chrsitian Prudhomme donne le départ réel de cette nuvième étape. Le peloton va rouler près de 145 km dans les Alpes entre Cluses et Tignes. Après le show Pogacar la veille, on attend une réaction de ses rivaux.

L'arrivée et l'ascension vers Tignes à 2000m d'altitude pourrait encore faire mal aux organismes et creuser des écarts. La pluie est eu rendez-vous pour l'instant.

Van der Poel abandonne aussi

Déchu de son maillot jaune samedi après une course dantesque durant laquelle il a perdu beaucoup de temps, le Néerlandais Mathieu van der Poel (Alpecin-Fenix) ne sera pas au départ de la 9eme étape ce dimanche entre Cluses et Tignes.

Le petit fils de Raymond Poulidor (26 ans) avait rétrogradé de la 1ere à la 23eme place du classement général à 17''20 de Pogacar. Il va désormais se concentrer sur les Jeux olympiques de Tokyo (23 juillet-8 août).

Roglic abandonne

51e du classement général et relégué à plus de 39 minutes de Tadej Pogacar, Primoz Roglic a jetté l'éponge ce dimanche. Avant même le départ de la neuvième étape, le Slovène de la Jumbo-Visma a décidé de dire stop. Marqué par les chutes et largué pour la victoire finale, le deuxième de l'édition 2020 n'ira pas au terme de cette Grande Boucle.

"Il ne sert à rien de continuer ainsi. Maintenant, il est temps de récupérer et de me concentrer sur mes nouveaux objectifs. Je suis très déçu de devoir quitter le Tour, mais je dois l’accepter tel qu’il est. Je reste optimiste et j’attends avec impatience la suite. Immédiatement après ma chute dans la troisième étape, je ne pensais pas que cela annoncerait mon départ du Tour. Je n’ai jamais regardé aussi loin. Après quelques jours, j’ai vu que je ne faisais aucun progrès dans mon rétablissement, a regretté Roglic dans un message publié sur le site de son équipe. Même si je me suis surpris moi-même dans le contre-la-montre, j’ai eu un mauvais pressentiment les jours suivants. Les étapes longues et difficiles font des ravages. Je vais maintenant me concentrer sur ma convalescence."

Bonjour à tous,

Au terme d'un numéro époustouflant en direction du Grand-Bornand, Tadej Pogacar a enfilé le maillot jaune ce samedi. Le Slovène a éteint la concurrence et frapper un énorme coup en vue de la victoire finale sur les Champs-Elysées.

RMC Sport