RMC Sport

Tour de France: Pogacar écrase la course dès la première étape de montagne

Dès la première étape de montagne du Tour de France, avec une arrivée au Grand Bornand ce samedi, Tadej Pogacar a écrasé tous ses adversaires au classement général. Le Slovène s'est envolé à 32 kilomètres de l'arrivée, dans le Col de Romme, pour aller chercher le maillot jaune. Dylan Teuns, issu de l'échappée matinale, a réussi à résister pour s'adjuger l'étape.

Le patron du Tour de France se nomme bien Tadej Pogacar. Le Slovène, tenant du titre, a assommé la course dès la huitième étape ce samedi, s'envolant à plus de 30 kilomètres de l'arrivée, dans le Col de Romme, sous une pluie battante. Le coureur de la formation UAE Emirates a réussi à reprendre, par la même occasion, le maillot jaune à un Mathieu van der Poel exténué par tous ses efforts en première semaine.

En l'absence de Primoz Roglic, autre grand favori annoncé et distancé rapidement en début d'étape en raison de ses blessures, Tadej Pogacar n'a pas trouvé de concurrent à sa mesure. Richard Carapaz a bien tenté de suivre un temps l'attaque du Slovène dans le Col de Romme, en vain. S'en est suivi ensuite un numéro en solitaire du leader de l'équipe UAE Emirates, seulement 22 ans, impressionnant et seul sur sa planète. La lutte pour la victoire finale semble déjà terminée, il faudra sans doute se contenter des miettes derrière Tadej Pogacar.

Teuns résiste pour l'étape

Pour Julian Alaphilippe, l'attaque de Pogacar lui a été fatale dans le Col de Romme, cèdant plusieurs minutes après Wout van Aert et Mathieu van der Poel, sans doute exténués eux par leur numéro de la veille en direction du Creusot. Difficile désormais, sauf chute, d'imaginer comment Tadej Pogacar puisse être battu d'ici Paris. Le champion du monde a dit dans tous les cas adieu à ses ambitions pour le général, même si Alaphilippe n'a jamais déclaré ouvertement le viser. Il pourra désormais viser de nouvelles étapes, lui qui a porté le premier maillot jaune.

Pour la victoire d'étape, l'échappée a mis plus de 70 kilomètres à se dessiner. Un temps, Tadej Pogacar se trouvait même à l'avant. Avant de laisser filer un groupe d'une vingtaine de coureurs. Michael Woods, de la formation Israël Start-Up Nation, est passé à l'attaque dans le Col de Romme. Mais Dylan Teuns est parvenu à revenir sur le Canadien dans le Col de la Colombière, à moins de 20 kilomètres de l'arrivée.

Dylan Teuns a réussi à s'isoler au sommet du Col de la Colombière, dernière difficulté du jour. Le Belge de la Bahrain Victorious a été aussi le dernier survivant de l'échappée matinale, le dernier à pouvoir résister à un irrésistible Tadej Pogacar. Après la victoire de son coéquipier Matej Mohoric ce vendredi, Teuns prolonge la bonne dynamique de son équipe.

GL