RMC Sport

Tour de France: la Sky n'a pas voulu "assassiner tout le monde" dès la 5e étape

Lors d’une 5e étape du Tour de France remportée par l’Italien Fabio Aru à la Planche des Belles Filles, l’équipe Sky a une nouvelle fois impressionné. Chris Froome, 3e ce mercredi, est le nouveau maillot jaune. Et il faudra être très fort pour le lui enlever, tant sa marge semble importante.

Sans rien retirer du mérite de Fabio Aru, magnifique vainqueur de la 5e étape du Tour de France à la Planche des Belles Filles, le principal enseignement du jour est la nouvelle démonstration de force de l’équipe Sky. Troisième à 20’’ de l’Italien, Chris Froome a ôté le maillot jaune des épaules de son coéquipiers Geraint Thomas. Et sur les impressions de cette première semaine, on ne voit pas ce qui pourrait priver la formation britannique d’un Tour en jaune du début à la fin.

>> Revivez la 5e étape

"Celui qui a fait la plus belle impression, c’est quand même Christopher Froome, analyse Jérôme Pineau, membre de la Dream Team RMC Sport. Sur deux accélérations, il a mis tout le monde dans le dur. Il a l’air au sommet de son art. Il n’y a pas de problème, pas de panique du côté de Sky. Froome a frappé un très grand coup." D’autant qu’à écouter Nicolas Portal, directeur sportif de la Sky, l’équipe britannique semble disposer d’une sacrée marge.

A lire aussi >> Guimard: "La BMC, c’était l’équipe de Froome aujourd’hui"

"L’idée aujourd’hui n’était en aucun cas l’idée d’assassiner tout le monde"

"L’idée aujourd’hui n’était en aucun cas l’idée d’assassiner tout le monde, a confié Portal. On est bien placé au général, on n’a pas de temps à reprendre, on voulait terminer bien. L’équipe a bien bossé. On passe la Planche des Belles Filles, on est dans le jeu." D’autant que les Sky n’ont même pas eu à faire la course. "Pour le moment, le maillot nous a coûté très peu d’énergie. Aujourd’hui, on était prêt à rouler toute la journée. On avait un plan, raconte Portal. BMC a pris les choses en main. On n’a pas besoin de rouler devant, c’est parfait."

Tout juste note-t-on chez Sky une dissonance sur la stratégie à adopter pour la suite. Pour Portal, lâcher le maillot n’est pas un problème: "On peut lâcher le maillot. L’idée n’est pas de l’avoir pendant 21 jours et de le perdre à la veille de Paris. L’idée est de gagner le Tour." Froome en revanche nourrit d’autres ambitions. "Nous avons travaillé très dur pour être dans cette position. Et nous allons tout faire pour protéger le maillot", prévient ainsi le tenant. Dans l’intimité du bus, on ne doute pas que l’opinion de ces deux-là doit converger.

A lire aussi >> rassuré, Bardet se sent "au niveau des meilleurs" 

S.R