RMC Sport

Tour de Suisse: la très grosse frayeur de Bernal sur le contre-la-montre

Le coureur colombien Egan Bernal (Ineos) n'est pas passé loin d'une chute lors du contre-la-montre sur le Tour de Suisse. Une frayeur de plus pour son équipe, après l'abandon de Geraint Thomas sur cette même épreuve et le forfait de Chris Froome pour le Tour de France.

Ineos n'est pas passé loin de voir son troisième homme fort au tapis. Durant l'avant-dernière étape du Tour de Suisse, un contre-la-montre individuel de 19,2 kilomètres programmé ce samedi autour de Goms, Egan Bernal (22 ans) a bien failli chuter, à deux semaines du départ du Tour de France dont il sera l'un des favoris. Leader du classement général, le coureur colombien d'Ineos a vu sa roue arrière se dérober, et même se bloquer, au moment de prendre un virage serré à gauche.

Ineos préfère s'en amuser

Un petit dérapage sans conséquence, étant donné qu'Egan Bernal a signé le 11e temps (en 22 minutes et 36 secondes). Ce qui lui a permis de conserver 22 secondes d'avance au général sur Rohan Dennis, champion du monde de la discipline.

Dans un message publié sur Twitter, Ineos s'est amusé de ce petit incident de course. Mais le staff de l'ex-Sky a dû avoir des sueurs froides sur le moment. Car cela survient quelques jours après l'abandon de Geraint Thomas sur ce même Tour de Suisse (touché à l'épaule lors de la 4e étape, mais de retour à l'entraînement) et dix jours après la grave blessure de Chris Froome qui le prive de Tour de France (6-28 juillet). Ineos comptera pour le Tour sur Thomas et Bernal.

JA