RMC Sport

Paris-Nice: la neige prive le peloton de la 3e étape

Le peloton de Paris-Nice

Le peloton de Paris-Nice - AFP

D’abord neutralisée en raison de chutes de neige sur la fin du parcours, la 3e étape de Paris-Nice entre Cusset et le mont Brouilly a finalement été annulée ce jeudi. Aucun temps ne sera attribué et l’Australien Michael Matthews sera donc toujours en jaune au départ de la 4e étape.

Le peloton et les observateurs attendaient avec impatience la montée du mont Brouilly, explication finale de la journée et premier grand rendez-vous de la semaine. Ils en seront finalement privés. Partie ce mercredi de Cusset pour 168 kilomètres de course, la troisième étape de Paris-Nice a été neutralisée à 75 kilomètres de l’arrivée (dans le col des Echarmeaux) puis tout simplement annulée en raison des conditions météorologiques.

Quand les coureurs trouvent refuge…

Alors que la neige tombait en abondance en fin du parcours, le jury des commissaires et les organisateurs ont préféré ne pas prendre de risque et mettre un terme à l’étape alors qu’ils avaient dans un premier temps envisagé de donner un nouveau départ à 42,4 kilomètres de l’arrivée. « La route était trop glissante et les conditions de sécurité n’étaient plus assurés », a indiqué l’organisation. Pris par le froid, certains coureurs ont même préféré se réfugier… chez l’habitant au moment de l’interruption !

Troisième annulation sur les 25 dernières années

Si une échappée de cinq hommes – Alexis Gougeard (AG2R), Alexey Lutsenko (Astana), Laurent Didier (Trek-Segafredo), Jesus Herrada (Movistar) et Thomas De Gendt (Lotto-Soudal) – comptait 3’30’’ d’avance au moment de la neutralisation, aucun temps ne sera attribué suite à l’arrêt définitif de la course et l'Australien Michael Matthews garde son maillot jaune de leader du général. En revanche, les coureurs qui ont marqué des points pour les classements annexes les conservent. Il s’agit seulement de la troisième étape annulée sur « la course au soleil » lors des 25 dernières années. Les deux précédents ? 2004 et 1995 (quatrième étape à chaque fois). Deux annulations déjà dues à la neige.