RMC Sport

eSport : comme la Ligue 1, les Pays-Bas lancent leur championnat (pas exactement de la même façon)

-

- - -

L’e-Ligue 1 fait des émules. Après le championnat de France, c’est au tour du championnat des Pays-Bas, l’Eredivisie, de se lancer dans le grand bain de l’eSport sur FIFA avec une compétition officielle regroupant les 18 clubs de Première Division. Avec quelques différences, tout de même, avec l’épreuve française.

Avec près de 15 000 participants pour sa phase dite d’hiver et 22 000 spectateurs (le pic d’audience de l’événement) sur la chaine Twitch du quadruple champion du monde de foot virtuel Bruce Grannec, l’e-Ligue 1 a déjà séduit et rempli une partie de son pari. Des résultats et des ondes positives qui ont eu écho en Europe puisque les Pays-Bas ont également lancé leur propre compétition de football virtuel, en parallèle de leur championnat professionnel, l’e-Divisie (contraction d’Eredivisie, le nom du championnat national néerlandais).

A lire aussi: Nancy et Dijon champions d'hiver de l'e-Ligue 1

Comme son pendant français, la compétition permettra au vainqueur de se voir attribuer le titre de champion de son pays, qui plus est avec son équipe de cœur parmi les 18 clubs professionnels constituant l’élite du football néerlandais. Et comme l’e-Ligue 1, son grand vainqueur se verra qualifié pour les éliminatoires européens sur FIFA 17, les fameux Ultimate Championship Series, eux-mêmes qualificatifs pour le championnat du monde.

Si le support des matches n’a pas filtré (en ligne ou non), on sait d’ores et déjà que l’e-Divisie se disputera sur 17 journées, soit comme l’une des phases (aller ou retour) du vrai championnat. Et contrairement à l’e-Ligue 1, cette compétition ne sera pas ouverte à tous puisque les représentants des 17 clubs professionnels ont déjà été recrutés… A l’image de l’Ajax Amsterdam, qui a présenté en septembre son eSportif, le quintuple champion du pays Koen Weijland, ou du PSV Eindhoven, qui a finalement retenu Romal Abdi à l’issue d’un tournoi de qualification et de plusieurs entretiens… avec le directeur général du club Toon Gerbrands et son homologue technique Marcel Brands.

A lire aussi: l'e-Ligue 1 vit ses premières finales

« Nous travaillons sur ce projet de compétition depuis un certain temps. Nous voyons avec cette E-Divisie l’opportunité d’étendre la gamme footballistique que nous offrons, au sein de laquelle nous pouvons nous concentrer encore plus sur les jeunes, assure le directeur du championnat Alex Tielbeke. Pour les clubs, il s’agit d’une plate-forme fantastique pour augmenter le nombre de leurs fans et générer de nouveaux contenus. » L’identité des 17 participants sera révélée le 1er février, date de lancement officiel de l’e-Divisie. Visible via Twitch, YouTube et Fox Sports Netherlands, la compétition démarrera le 6.

Alix Dulac