RMC Sport

Après l’accrochage entre Ramos et Marcelo, ces clashs de vestiaire restés célèbres

L’embrouille entre Marcelo et Sergio Ramos a ravivé le souvenir de clashs de vestiaires restés célèbres. Notre sélection récente.

Marcelo-Ramos, Hérelle-Balotelli… Le weekend de foot a été chargé en matière d’embrouilles entre coéquipiers (anciens dans le cas de Balotelli et du défenseur niçois). La preuve que le groupe ne vit pas toujours bien. Souvent tendues, les relations entre joueurs d'une même équipe virent même parfois au pugilat. Florilège.

Neymar sur les dents avant de partir au PSG (Barcelone, juillet 2017)

Déconcentré par les rumeurs de départs vers le PSG, Neymar est secoué par le Portugais Semedo à l’entraînement du Barça. Assez pour rendre furieux le Brésilien, qui s’accroche sévèrement avec son défenseur. Sergio Busquets évite alors une vraie bagarre en le repoussant au loin. Neymar partira au PSG quelques jours plus tard.

John Terry s'embrouille avec Wayne Bridge sur fond d'adultère (2010, Chelsea)

Embrouille sordide entre les deux anciens meilleurs amis de Chelsea. En cause, la liaison entre John Terry et la compagne de Wayne Bridge. Terry aura même un enfant avec sa maîtresse… Jamais frontale, cette tension maximale entre les deux cadres sème la panique dans le vestiaire de Chelsea. Et impose à Bridge un départ à City l’été suivant. La poignée de main refusée par Bridge à Terry quelques mois plus tard avait fait le tour de la planète.

Gallas-Nasri, détestation profonde (Arsenal, équipe de France, 2008)

Durant l'Euro 2008, notre consultant s'accroche avec Samir Nasri, son futur partenaire à Arsenal. Gallas reproche à Nasri de ne pas respecter son statut d'aîné. Une détestation jamais disparue depuis. La rumeur dit que les deux joueurs se seraient battus un jour à l'entraînement, et que Nasri aurait aussi envoyé des gros bras faire peur au défenseur quelques temps plus tard. Fin 2010, alors que Gallas a rejoint Tottenham, les deux hommes refusent de se serrer la main. 

Le "penaltygate" entre Neymar et Cavani (PSG, septembre 2017)

L'Uruguayen et le Brésilien se prennent le bec pour tirer un coup franc, puis un penalty, face à Lyon, le 17 septembre 2017. Neymar a finalement gain de cause. La tension monte d’un cran supplémentaire dans le vestiaire, où l’Uruguayen, préposé au penalty, reproche au Brésilien son comportement. Le point de départ d’une relation qui n’a jamais été au beau fixe en les Sud-américains. Un an plus tard, les supporters redoutent une rechute lors d’un match amical entre leurs sélections. Auteur d’un petit-pont sur Cavani, Neymar est ensuite chahuté de l’épaule par Cavani. Le climat n’a jamais été serein entre les deux attaquants.

Dja Djédjé et Gignac en sont venus aux mains (OM, 2014)

Arrivé à l’OM en 2014, Brice Dja Djédjé n’aime pas l’individualisme d'André-Pierre Gignac et lui fait savoir, en plein tournoi d’entraînement. Les deux hommes se chauffent puis partent se battre dans le vestiaire, sous les yeux médusés de José Anigo. Des coups sont échangés à l’abri des regards. Les deux hommes reviennent ensuite à l’entraînement… et gagnent le tournoi qu’ils disputaient sous le même chasuble.

Ribéry frappe Robben en demi-finale de ligue des Champions (Bayern, 2012)

Coup de folie de Ribéry en demi-finale de la Ligue des champions. Mécontent de l'individualisme de Robben, l'ancien Marseillais assène au Batave un véritable coup de poing. "Cette altercation avait été incroyable. Ils s'étaient disputés à cause d'un simple coup franc", avait halluciné Jupp Heynckes, alors manager du Bayern. Toujours présents en Bavière, les deux hommes s'adorent désormais.

En bonus…

L'embrouille entre Raymond Domenech et Nicolas Anelka à Knysna (équipe de France, 2010)

"Va te faire enc... avec ton système de merde". Ou comment quelques mots de Nicolas Anelka ont fait exploser le vestiaire de l'équipe de France en Afrique du Sud. Débordé, Raymond Domenech congédie sous la colère son attaquant mais ne peut empêcher le naufrage de la France en Coupe du monde. 

PL