RMC Sport

Argentine: Benedetto et Boca Juniors sacrés champions... grâce à River Plate

Tenu en échec face à l'Independiente lors de l'ultime journée de championnat, Boca Juniors a profité d'un faux pas de son concurrent direct, le Racing Club, pour soulever son 35e titre de champion d'Argentine. Un faux pas dû au rival historique de Boca, River Plate, qui a anéanti les espoirs du Racing dans les ultimes secondes.

Une 27e et dernière journée complètement folle en Argentine. Au coude à coude à l'amorce du dernier match de championnat, difficile de savoir qui de Boca Juniors ou du Racing Club allait s'octroyer le précieux trophée de champion. Et le scénario indécis s'est prolongé jusque dans les toutes dernières secondes pour, finalement, couronner Dario Benedetto et les Xeneizes.

Egalisation de l'Independiente, penalty du titre raté pour le Racing puis but dans la foulée pour River Plate...

Les coéquipiers de l'ancien attaquant marseillais pensaient avoir fait le plus dur en menant 2-1 au score face à l'Independiente à domicile, dans une Bombonera incandescente. Mais un but de Javier Nicolas Vallejo allait calmer les ardeurs de tout un stade à la 81e minute pour égaliser et, de fait, enlever deux points précieux à Boca dans la course au titre.

Dans l'autre rencontre décisive pour le titre, le Racing était accroché par River Plate (1-1) jusqu'à ce qu'un penalty soit sifflé en sa faveur à la 90e minute du temps réglementaire. Le défenseur Jonathan Galvan s'élançait mais la frappe de l'Argentin était repoussée par le portier de River Plate, Franco Armani. Cinq minutes plus tard, à la toute fin du temps additionnel, Miguel Borja viendra anéantir les espoirs de titre du Racing en inscrivant un doublé (1-2), donnant ainsi la victoire au Millonario. Où quand le rival historique de Boca sacre son ennemi juré...

Il s'agit du 35e sacre de champion d'Argentine pour Boca Juniors, qui revient à une petite longueur de River Plate et ses 36 titres.

CMP