RMC Sport

Football: grosse bagarre entre Benedetto et un coéquipier à la mi-temps d'un match de Boca Juniors

L'ancien attaquant de l'OM Dario Benedetto a réglé ses comptes avec son partenaire Carlos Zambrano à la mi-temps d'un match de championnat entre Boca Juniors et le Racing, dans la nuit de dimanche à lundi. Les deux joueurs étaient revenus sur la pelouse avec des contusions au visage. La police a même dû intervenir pour les séparer, explique le quotidien sportif Olé.

Les choses ont chauffé du côté de Boca Juniors entre Dario Benedetto et Carlos Zambrano. L'ancien joueur de l'OM, de retour en janvier dernier dans le club qui l'a vu exploser entre 2016 et 2019, a réglé ses comptes avec son coéquipier à la mi-temps d'un match de championnat argentin face au Racing (0-0), dans la nuit de dimanche à lundi.

Benedetto et Zambrano règlent leurs comptes, la police intervient

Des images postées par ESPN au retour des vestiaires faisaient état de contusions au visage chez les deux hommes, notamment Zambrano. Après la rencontre, l'entraîneur de Boca, Hugo Ibarra, confirmait qu'il y avait bien eu une altercation entre les deux hommes. "Je sais qu'il y a une dispute et rien de plus", confiait-il, pas forcément désireux de s'épancher sur le sujet. D'autant que comme l'a précisé le quotidien sportif Olé, la police a dû intervenir pour séparer les deux protagonistes.

Alors que s'est-il passé entre les deux coéquipiers chez les Xeneize ? Selon des premiers rapports, Dario Benedetto aurait reproché au défenseur central de 33 ans d'être "battu dans tous les domaines", ce à quoi ce dernier aurait répondu de "s'occuper de marquer des buts". Un désaccord verbal qui aurait eu lieu en fin de première période avant de se prolonger, donc, dans les vestiaires de façon plus musclée.

Après la rencontre, le vice-président de Boca, Juan Roman Riquelme, est allé s'entretenir avec les deux joueurs en leur faisant savoir qu'ils seraient sanctionnés. Si cette sanction est sportive, ceux-ci pourraient être privés de match ce mercredi face au Rosario Central de Carlos Tevez à la Bombonera. Mais celle-ci pourrait également être économique croit savoir Olé.

CP