RMC Sport

Attentats de Paris: Kanner entre hommage et détermination pour l’Euro 2016

Patrick Kanner, le ministre des Sports, s’est rendu ce mardi au Stade de France en compagnie de Christiane Taubira, la Garde des Sceaux et Thierry Braillard, le Secrétaire d’Etat aux Sports. Il a salué le travail des équipes présentes vendredi lors des attentats en marge de France-Allemagne. Et affirmé que l’organisation de l’Euro 2016 n’était pas menacée.

C’est un carnage de grande ampleur qui a certainement été évité vendredi soir au Stade de France. Trois kamikazes se sont fait sauter près de l’enceinte de Saint-Denis en marge de France-Allemagne (2-0), tuant un passant et faisant plusieurs blessés. Un bilan qui aurait sans doute pu être beaucoup plus lourd si l’un des terroristes était parvenu à entrer dans le stade. Patrick Kanner, le ministre des Sports, en a bien conscience. Quatre jours après les attentats, il est venu saluer ce mardi les équipes du Stade de France, en compagnie de Christiane Taubira, la Garde des Sceaux et Thierry Braillard, le Secrétaire d’Etat aux Sports.

« Remercier ceux qui ont protégé 80 000 personnes »

« On a voulu présenter des remerciements très forts à ceux qui étaient présents ce soir-là, explique-t-il. Thierry Braillard et moi-même étions dans le stade. Jusqu’au bout. Et nous avons pris les bonnes décisions, ensemble. On a maintenu le match jusqu’au bout pour éviter tout phénomène de panique. Cet événement tragique aurait pu conduire à une explosion dans le stade. Au final, les trois explosions successives ont été limitées en termes de conséquences humaines parce qu’il y a eu un très grand professionnalisme et beaucoup de sang-froid de la part des équipes. Je veux remercier ceux qui ont protégé 80 000 personnes, parfois au risque de leur vie. »

« L’Euro se tiendra dans des conditions de sécurité maximum »

Kanner a profité de sa venue pour adresser un message de fermeté en vue de l’Euro 2016, prévu l’été prochain en France : « En aucun cas le sport ne peut être arrêté par le terrorisme. L'Euro se tiendra dans des conditions de sécurité maximum, renforcées en lien avec les événements que nous venons de vivre. Mais il n'est pas question d'arrêter cette formidable fête populaire. Nous avons montré que nous étions capables de sécuriser nos stades et nous tirons toutes les conséquences pour aller encore plus loin dans la sécurité ».

Alexandre Jaquin avec Arnaud Souque