RMC Sport

Attentats de Paris: l’histoire du faux héros du Stade de France

-

- - AFP

Zouheir, héros supposé du Stade de France qui aurait empêché l’un des terroristes de pénétrer à l’intérieur du Stade de France vendredi soir juste avant les attentats, a emballé les réseaux sociaux. Un héros construit de toute pièce puisque aucun kamikaze n’a été refoulé selon les organisateurs.

Dans le chaos et l’incompréhension, on cherche souvent une lueur d’espoir. Vendredi soir, elle avait un prénom : Zouheir. Ce vigile qui, dans un éclair de lucidité ou d’héroïsme, aurait refoulé l’un des trois terroristes bardés d’explosifs à l’entrée du Stade de France, alors que se déroulait le match amical France-Allemagne. Ce qui aurait donc permis de sauver des milliers de personnes, les trois kamikazes s’étant fait exploser durant le match à l’extérieur du stade, et non en plein milieu de la foule.

L’histoire est belle mais tient du conte. Un message posté sur les réseaux sociaux a très vite relayé cet acte salvateur en se basant sur un article du d’habitude très sérieux Wall Street Journal. Ou plutôt sur une mauvaise lecture de cet article. Zouheir, agent de sécurité, y expliquait avoir entendu de la bouche de certains de ses collègues qu’un individu avait été refoulé par la sécurité à l’entrée du stade, quelques minutes après le coup d’envoi de la rencontre.

Sauf que non seulement Zouheir n’a pas joué les héros mais en plus, il n’aurait jamais tenu de tels propos. C’est ce qu’a expliqué Jacques Lambert, président du comité organisateur de l’Euro 2016, à l’occasion de la 12e réunion du groupe de travail national sur la sécurité entre l’Etat et Euro 2016 SAS.

Lambert : « Pas de stadier ayant rapporté avoir refoulé des personnes »

« Le Stade de France a été un bâtiment étanche dans lequel il ne s’est rien passé, a-t-il insisté. A ce jour et contrairement à certaines infos qui circulent, on ne sait pas véritablement -et c’est ce qui ressort de la réunion d’aujourd’hui- si trois kamikazes ont tenté ou pas de pénétrer dans le stade. S’il y a eu des stadiers ayant rapporté avoir refoulé des personnes sans billet ou qui n’ont pas satisfait des contrôles de sécurité ou de palpation ? Non. »

Des propos que confirme Alexandra, l’une des stadières mobilisées pour le match France-Allemagne : « J’ai eu mon patron après le match. Il m’a dit qu’il n’avait jamais de retour d’un stadier évoquant un terroriste qui aurait été refoulé. Nous communiquons tous avec des talkies-walkies et à aucun moment cette info n’a circulé. » Zouheir n’aura donc pas été le héros d’une soirée absolument cauchemardesque. Juste une preuve de plus de l’emballement des réseaux sociaux et de leur capacité à créer un personnage de toute pièce.

A.Bo avec P.Ta