RMC Sport

Ballon d'or: pour Piqué, van Dijk "est un challenger sérieux"

Sacré joueur de l'année par l'UEFA ce jeudi devant Cristiano Ronaldo et Lionel Messi, Virgil van Dijk a succédé à Luka Modric au palmarès. Et le Néerlandais pourrait bien faire coup double comme le Croate l'an passé avec le Ballon d'or. Gérard Piqué croit en tout cas que le défenseur de Liverpool a de sérieuses chances de soulever le prestigieux trophée en fin d'année.

Et si c'était définitivement la fin des Ballons d'or partagés entre Cristiano Ronaldo et Lionel Messi ? Après le tour de force de Luka Modric l'an passé, c'est un autre prétendant qui pourrait à nouveau donner le change aux deux quintuples vainqueurs du trophée.

Lauréat ce jeudi du titre de joueur de l'année par l'UEFA, Virgil van Dijk a été récompensé pour sa saison d'exception avec les Reds de Liverpool, une saison qui l'a vue soulever la prestigieuse C1 en mai dernier. Roc infranchissable ou presque derrière, le Néerlandais a pris une toute autre dimension pour s'inviter dans la galaxie des plus grands. Un avis d'ailleurs partagé par un joueur qui en a fait les frais l'an passé en demi-finales de la Ligue des champions...

"van Dijk est un challenger sérieux" pour Piqué

Ce vendredi dans Express, le défenseur du Barça Gérard Piqué explique qu'en effet, van Dijk est l'un des favoris pour le prochain Ballon d'or, même s'il penche plutôt pour son coéquipier argentin. "Depuis une dizaine d'années Léo (Messi) a été de loin le meilleur joueur du monde, mais c'est juste de dire que van Dijk a fait une grande saison et devrait avoir ses chances pour le trophée lui aussi, c'est un challenger sérieux", explique-t-il. Avant d'ajouter: "Ce n'est pas facile car les attaquants sont mis en avant dans le jeu. Quand ils marquent, ils sont les stars et lorsqu'ils ne marquent pas, normalement rien ne se passe. Pour les gardiens et les défenseurs, c'est plus difficile. Quand vous faites du bon boulot, il est difficile pour les gens de le reconnaître mais lorsque vous faites une erreur, on vous pointe du doigt tout de suite. Normalement des attaquants vont le gagner (le Ballon d'or)."

Depuis le titre de Fabio Cannavaro en 2006, aucun joueur n'évoluant dans le secteur défensif n'est en effet parvenu à s'imposer. Mais le Néerlandais a quand même quelques atouts dans sa manche...

Joueur de l'année = Ballon d'or dans la foulée ?

Si l'on observe les lauréats du trophée de joueur de l'année - qui existe depuis la saison 2010-2011 - pas mal d'entre eux ont en effet remporté le Ballon d'or dans la foulée. Exactement 6 sur 8. Seuls Andrés Iniesta (joueur de l'année 2012) et Franck Ribéry (joueur de l'année 2013) n'ont pas connu le Graal individuel, devancés par Messi puis Ronaldo. Mais les cinq dernières années marquent tout de même une récurrence avec un seul et même lauréat pour les deux trophées à chaque fois. Peut-être un bon présage pour Virgil van Dijk, qui deviendrait ainsi le premier vainqueur néerlandais depuis Marco Van Basten en 1989.

CP