RMC Sport

Ballon d’Or : Un report et des questions

-

- - -

Franck Ribéry ? Cristiano Ronaldo ? Le Ballon d’Or 2013 rendra son verdict le 13 janvier. Mais la décision de la FIFA de reporter la clôture des votes au 29 novembre pourrait avantager le Portugais. Explications autour d’un imbroglio.

Les hommes politiques ont enfin trouvé une solution au problème de l’abstention aux élections. Il suffit d’imiter le modèle FIFA ! Pas assez de votants ? On reporte la clôture des votes. Et ceux qui ont déjà glissé leur bulletin dans l’urne peuvent le reprendre pour le modifier. Bienvenue dans le monde démocratique du Ballon d’Or. Une planète où l’organisateur change les règles en cours de compétition sans prévenir. Une attitude qui interroge : et si la Fédération internationale, dont le président Sepp Blatter s’était moqué de Cristiano Ronaldo en public il y a trois semaines, avait monté un complot pour avantager le Portugais, chaud bouillant ces dernières semaines avec le Real Madrid et auteur d’un triplé en Suède mardi (3-2) pour qualifier le Portugal au Mondial ?

Pourquoi ce report ?

Arrêtée au 15 novembre, la clôture des votes pour le Ballon d’Or 2013 a été reportée au 29 novembre. Du côté de la FIFA, l’explication tourne autour de la volonté d’accorder un délai supplémentaire aux votants – le sélectionneur, le capitaine et un journaliste pour chacun des 208 pays affiliés – qui n’avaient pas pu s’exprimer à temps. « La décision a été prise vendredi à la fermeture du délai initial, explique un porte-parole de la FIFA. Elle est due uniquement au fait que nous avions reçu un nombre limité de votes, moins de 50% dans certaines catégories, et l’objectif est d’assurer que le vote soit représentatif. » Un exemple : Charles Kaboré, capitaine du Burkina Faso, a voté le 17 novembre, deux jours après la date limite fixée, car il était en sélection et n’avait pas accès à ses mails. Sa Fédération lui avait transmis le formulaire de vote par courrier électronique le 10 novembre. Et Kaboré a appris le report … dans les médias.

Point positif (enfin, ça dépend pour qui…), la décision permet de prendre en compte un plus grand nombre de matches, dont les barrages. « A partir du moment où il y a des barrages ou des compétitions décisives, il me paraît évident de reporter l’entérinement des votes, juge Alain Giresse, sélectionneur du Sénégal. On ne peut pas raccourcir une année et éliminer certaines compétitions sportives. » Et Frank Leboeuf, membre de la Dream Team RMC Sport, d’analyser : «Est-ce que ça va peser ? Je pense que oui. Quand on définit des règles, pourquoi rajouter quinze jours ? Ça n’a aucun sens. »

Mic-mac sur l'annonce du report ?

La théorie du complot pro-Ronaldo perd de son crédit si l’on se fie au timing livré par la Fédération internationale. « Cette décision a été communiquée mardi matin par courrier électronique à tous les votants, explique son porte-parole. La prise de décision et sa communication se sont produites avant les derniers matches de barrage de la zone Europe. » Une explication nuancée par l’épreuve des faits. Giresse, par exemple, a reçu ce fameux mail mardi à 17h19 heure française. Pas le matin, donc. Mais bel et bien avant les matches retour des barrages, ce qui affaiblit encore la théorie du complot pro-Ronaldo.

La possibilité de changer son vote... le vrai scandale ?

Au-delà du report, la FIFA a livré une précision d’importance : ceux qui se sont déjà exprimé pourront changer leur vote jusqu’au 29 novembre « par souci d’équité pour tous les votants ». Si on peut comprendre l’idée, elle accrédite tout de même sacrément la théorie pro-Ronaldo. « Si on dit qu’il y avait moins de 50% de votants, la FIFA n’a qu’à mieux faire son travail et motiver davantage les votants pour qu’ils répondent, s’insurge Jean-Michel Larqué, membre de la Dream Team RMC Sport. Mais le vrai scandale, c’est que les gens ayant déjà voté peuvent modifier leur choix. On ne change pas règles en cours de vote. Si nous n’étions pas gentils, on traiterait la FIFA de magouilleuse. » Ce n’est pourtant pas son genre…

A lire aussi :

>> Leboeuf : "Qu'on donne le Ballon d'Or à Ronaldo !"

>> Di Meco comprend le choix de la FIFA

>> Kaboré a voté deux jours trop tard

dossier :

Franck Ribéry

A.H. avec L.B.