RMC Sport

Bolivie: un arbitre réclame le VAR... qui n'existe pas

Le VAR fait des petits. En Bolivie, un arbitre s'est fait remarquer en réclamant l'intervention de l'arbitrage vidéo pour une faute dans la surface en toute fin de match... avant de se rendre compte qu'il n'est pas en place dans son championnat.

Cinquième journée du championnat de clôture bolivien, dimanche. Bolivar se déplace chez le Club Always Ready et mène 1-0 grâce à un but à la 85e minute de Vladimir Castellon. Nous sommes dans le temps additionnel et le coach du club local crie au scandale, estimant que son équipe se fait voler un penalty. L'action continue mais l'arbitre hésite.

Tancé par le staff technique du Club Always Ready, il vient alors consulter son assistant. C'est alors qu'il place la main sur son oreille gauche, comme pour discuter avec le camion du VAR, et esquisse un geste réclamant l'assistance-vidéo... sauf que celle-ci n'est pas en place dans le championnat bolivien. L'arbitre ne se démonte pas, poursuit sa course et désigne le point de penalty. 

Un penalty finalement raté

Si ce penalty semblait logique, la manière est beaucoup moins académique. Les visiteurs, craignant de voir la victoire leur échapper, crient au scandale et viennent parlementer en masse sur la pelouse, que ce soit les joueurs auprès de l'arbitre ou le staff technique auprès de son assistant. Le plus drôle étant que le tireur... a raté son coup, envoyant le ballon sur le poteau. Et Bolivar de s'imposer (1-0), tout en se hissant à la troisième place du classement. Comme quoi, le VAR fait polémique... même lorsqu'il n'est pas actif.

A.Bo