RMC Sport

Brésil: l'incroyable pétage de plomb des fans de Gremio, qui détruisent le VAR après la défaite

Le pétage de plomb des fans de Gremio, qui détruisent le VAR

Le pétage de plomb des fans de Gremio, qui détruisent le VAR - Capture écran TV brésilienne

Après une défaite 3-1 contre Palmeiras ce dimanche, les supporters du Gremio sont descendus sur le terrain en cassant tout sur leur passage, y compris le VAR, coupable à leurs yeux d'avoir fait perdre leur équipe.

Échec sur le terrain, vandalisme en dehors. Après la défaite du Gremio 3-1 face à Palmeiras, les supporters gremistes sont descendus sur le terrain et ont tout cassé sur leur passage, fracassant les panneaux publicitaires, les équipements photographiques et même... la cabine de VAR! Un gigantesque imbroglio qui se retrouve jusqu'en tribunes où les supporters adverses se battent entre les plaques de plexiglas.

La VAR détruite, l'homme du match effrayé

Au coup de sifflet final, les supporters du Gremio ont envahi le terrain et détruit le VAR pour protester contre deux décisions arbitrales. L'arbitrage vidéo a été décisif dans la rencontre. C'est grâce à la vidéo qu'un penalty a été sifflé pour Palmeiras, et finalement transformé par phael Veiga en première mi-temps, menant à l'égalisation à Palmeiras, 1-1. Dans les dernières minutes du match, l'arbitre vidéo a annulé ce qui aurait pu être le but du 2-2 de Gremio, pour un hors-jeu millimétrique de l'attaquant Elias. Deux actions qui ont mené à cet acharnement contre la VAR. Les supporters sont allés dans la cabine de la VAR et ont totalement détruit l'équipement qui permet d'afficher les images à l'arbitre sur le terrain.

Les panneaux publicitaires qui servent de fond d'interview ont eux aussi été démoli. Le milieu de terrain de Palmeiras Raphael Veiga, élu homme du match, a d'ailleurs quitté précipitemment l'interview sur le terrain et a couru pour se réfugier vers les vestiaires.

En tribunes, les supporters des deux équipes ont tenté de se battre. Séparés par une cloison de plaques de plexiglas, les deux clans s'échangent des coups en essayant de contourner la limite. Certains finissent même par tenter de passer au dessus du filet qui protège le parquage.

Avec cette défaite, Gremio compte 26 points et se retrouve à l'avant-dernière place du championnat brésilien, synonyme de relégation. Il ne reste que dix matches aux tricolores pour se rattraper, alors qu'ils se déplace sur la pelouse du leader l'Atlético Mineiro mercredi.

par Anna Carreau