RMC Sport

Brésil: un arbitre simule un coup de tête de Luis Fabiano... et l'expulse

-

- - UOL Esporte

La rencontre de championnat du Brésil opposant Flamengo à Vasco de Gama dimanche (2-2) a été le théâtre d’une scène originale. L’arbitre du match a simulé avoir reçu un coup de tête avant d’expulser l’auteur de l’agression présumée, l’ancien Rennais Luis Fabiano.

Dans la presse brésilienne, ce lundi, on parle de scandale. Carrément. Objet du courroux des médias, une fois n’est pas coutume, un arbitre. Luiz Antonio Silva Santos officiait dimanche lors du derby de Rio entre Flamengo et Vasco de Gama, comptant pour le championnat régional de Rio et conclu sur un nul (2-2). Particulièrement inspiré, l’homme en noir s’est donné du mal pour faire parler de lui.

Il simule, puis expulse

Le premier de ses faits d’arme intervient à la 54e. Luis Fabiano, l’ancien attaquant rennais (2000-2002) aujourd’hui à Vasco de Gama, rate un tacle. L’arbitre siffle logiquement la faute et sort un carton jaune. Pas du goût de Luis Fabiano, qui se rue pour protester. Il approche son visage de celui de l’arbitre, sans le toucher au vu des images. Mais l'arbitre, comme s’il avait été touché, perd l’équilibre et recule de quelques pas. Simulation ? Simple faux pas de la part l’arbitre ? Toujours est-il qu’il enchaine en sortant le carton rouge. 

A voir aussi >> l’énorme accueil des supporters de Vasco de Gama à Luis Fabiano

Penalty imaginaire

La rencontre bascule. Vasco, qui menait, se retrouve renversé (2-1). Le temps additionnel est déjà bien avancé quand Luiz Antonio Silva Santos se signale pour la seconde fois. Sur une passe dans la surface de Flamengo d’un autre ex de la Ligue 1, Nenê, il siffle penalty contre le Fla, sur une main imaginaire du défenseur Renê. L’ancien Parisien égalise. Au moins, l’arbitre ne pourra être accusé d’avoir choisi un camp.

A voir aussi >> Le Vestiaire: Le jour où Nene est parti en sanglots dans les toilettes du vestiaire parisien

A lire aussi >> Les meilleures réactions sur Twitter à la vidéo (déroutante) de Ben Arfa

A lire aussi >> OM: les premiers indices sur le futur maillot Puma

S.R