RMC Sport

Aubameyang: les raisons d’un succès fou en Bundesliga

-

- - AFP

Auteur de 18 buts en 16 matches de Bundesliga, Pierre-Emerick Aubameyang affole les compteurs en cette saison 2015/2016. Plus efficace mais aussi plus complet depuis son départ de la Ligue 1, le Gabonais se rapproche d’une légende du foot allemand. RMC Sport vous dévoile les raisons de cette progression fulgurante.

S’il continue à ce rythme, un record vieux de 44 ans risque de tomber à la fin de la saison de la Bundesliga. Un record historique détenu par le mythique Gerd Müller, celui du nombre de but marqué en une seule saison : 40 buts ! Après 16 journées, la légende du foot allemand totalisait 17 buts alors que cette saison, en autant de journée, le meilleur buteur de la Bundesliga en affiche déjà 18 au compteur. Ce « serial buteur », ce n’est pas Robert Lewandowski, ce n’est pas Thomas Müller mais bien Pierre-Emerick Aubameyang. Trois ans maintenant que la Gabonais éclabousse la Bundesliga de son talent, trois ans qu’il est parti de la France. Et cette réussite ne doit rien au hasard, son repositionnement y étant pour beaucoup.

Dans l’axe et plus sur les ailes

En France, le Gabonais était beaucoup utilisé sur les côtés. Sa vitesse et sa capacité à percuter étaient une force dans notre Ligue 1 si physique…. Outre-Rhin, ce n’est pas la même chanson. A la base positionnée sur l’aile droite de l’attaque du Borussia, la Panthère a su saisir sa chance au moment où Lewandowski rejoignait le Bayern et que Ciro Immobile et Adrian Ramos tergiversaient. Sa première saison dans l’axe est une réussite : 18 buts inscrits.

Un championnat et une équipe faites pour lui

La progression du Gabonais n’est pas uniquement liée à son repositionnement. L’équipe pour laquelle il joue et surtout le championnat dans lequel il évolue sont des facteurs tout aussi importants dans sa montée en puissance. Exit les défenses resserrées et les consignes ultra défensives de la Ligue 1. En Bundesliga, l’attaquant peut s’exprimer librement et c’est bien le style de jeu du Borussia Dortmund, axé sur la vitesse, qui lui permet aujourd’hui de marcher sur les traces de Gerd Muller.

Une nouvelle mentalité

N’en déplaise à certains, c’est bien en dehors de l’Hexagone que les joueurs passent des paliers. La preuve une nouvelle fois avec Aubameyang qui, il y a quelques semaines, déclarait : « si un Ronaldo peut mettre cinquante buts dans une saison, pourquoi n'en serais-je pas capable ? ». Avant d’ajouter : « quand je prie, je demande à devenir l'un des meilleurs attaquants de la planète. Que me manque-t-il ? Continuer sur cette lancée comme le font les Messi et Ronaldo. ». Une progression qui attise les convoitises, selon Bild le Borussia Dortmund aurait fixé sa clause de départ à 60 millions euros.

Nicolas Cuoco