RMC Sport

Bayern: furieux, Rummenigge règle ses comptes avec les médias

Présent lors d’une conférence de presse extraordinaire avec les autres membres de l’état-major du Bayern Munich, Karl-Heinz Rummenigge s’en est pris vertement aux médias, leur reprochant leur couverture autour de l’équipe bavaroise. Et a annoncé avoir pris des mesures dans ce sens.

Pas touche à mon Bayern. Seulement sixième de Bundesliga, le club bavarois reste sur quatre matchs sans victoire, toutes compétitions confondues (trois en championnat, un en Ligue des champions). De quoi piquer une grosse crise. Et visiblement aussi une grosse colère. Le board munichois était de sortie ce vendredi, pour monter au créneau devant les médias, lors d’une conférence de presse suivant celle de l’entraîneur, Niko Kovac. Justement, les médias. Karl-Heinz Rummenigge avait des choses à leur dire. Et beaucoup de comptes à régler.

"Nous allons protéger nos joueurs, notre entraîneur et le club"

"Il est temps que le plus grand club en Allemagne adopte une position claire sur le sujet. Nous n’accepterons plus ce type de couverture médiatique récente." Le président du Bayern fait notamment référence aux critiques qui ont touché plusieurs joueurs du club ces dernières semaines. "Nous nous sommes rencontrés après le match amical de l’équipe d’Allemagne face aux Pays-Bas et nous avons décidé de ne plus accepter ce style de journalisme. Nous avons obtenu deux injonctions à l’encontre de Springer (groupe d’édition qui possède notamment Bild, ndlr) par décision judiciaire. Nous allons protéger nos joueurs, notre entraîneur et le club. Nous allons protéger nos joueurs, nos entraîneurs et le club. C’est un jour important, car nous vous informons que nous ne tolérerons plus ces reportages dérogatoires et dérisoires."

"La dignité d'une personne est inattaquable"

"Je n’ai pas de mots pour ce que j’ai lu sur Manuel Neuer, a ajouté Rummenigge à propos des critiques touchant le gardien du Bayern. J’aimerais vous rappeler que Manuel a été élu meilleur gardien du monde à quatre reprises. Il ne doit même pas y avoir deux opinions possibles à son sujet. Il a créé un nouveau style de jeu. Et si je dois lire que nos défenseurs centraux Mats Hummels et Jerome Boateng jouent au football comme des vieux… Je tiens à vous rappeler l’article 1 de la Constitution, 'la dignité d’une personne est inattaquable'. Il en va de même pour Franck Ribéry et Arjen Robben. Ces deux gars ont contribué à faire du Bayern une étoile brillante pendant une décennie. Je tiens à vous rappeler que ces deux-là ont tout gagné. Quand je lis ces débats sur l’âge, ils sont scandaleux, irrespectueux et polémiques."