RMC Sport

Bayern: Rummennige regrette d’avoir viré Ancelotti après la défaite face au PSG

En septembre 2017, au lendemain d’une lourde défaite en Ligue des champions sur le terrain du PSG, Carlo Ancelotti était démis de ses fonctions d’entraîneur du Bayern Munich. Une décision que le président bavarois, Karl-Heinz Rummenigge, regrette aujourd’hui. "Peut-être que nous aurions dû attendre", confesse-t-il.

Deuxième entraîneur italien de l’histoire du Bayern Munich après Giovanni Trapattoni, Carlo Ancelotti ne sera resté qu’une petite année en Bavière. Lâché par ses joueurs, en conflit avec la direction, le "Mister" était viré le 28 septembre 2017, au lendemain d’un revers cinglant en Ligue des champions (3-0) au Parc des Princes face à l’un de ses anciens clubs, le PSG. Une éviction mal vécue par l’intéressé… et par l’état-major du Bayern a posteriori.

"J'en ai presque pleuré"

Lors d’une conférence de presse organisée par la Gazzetta dello Sport, Karl-Heinz Rummennige, le président du Bayern Munich, est revenu sur le passage délicat qu’a traversé le club au début de la saison 2017-2018. "Après un an et demi au Bayern, les choses n’avaient pas pris une bonne tournure. Les résultats n’étaient pas ceux que le club espérait." La gifle reçue à Paris et la fracture indéniable entre Ancelotti et le vestiaire ont précipité la décision de démettre l’Italien de ses fonctions. "Peut-être que nous aurions dû attendre avant de nous séparer de lui", observe aujourd’hui le boss munichois.

Rummenigge se rappelle très bien ce moment où lui et son directeur sportif, Hasan Salihamidzic, ont annoncé à leur entraîneur qu’il était viré. "Il a compris, s’est levé de sa chaise, m’a serré et m’a dit ‘D’accord. Tu n’es plus mon patron, mais tu restes mon ami’. Après quoi, j’ai presque pleuré parce que je ne m’attendais pas à cela. Je croyais qu’il serait un peu en colère parce qu’il était renvoyé. Mais il m’a montré qu’il est un grand homme", raconte le président.

Après le départ de Carlo Ancelotti, Willy Sagnol a assuré l'intérim sur le banc du Bayern pendant un match, avant que Jupp Heynckes revienne une troisième fois en tant qu'entraîneur pour terminer la saison. Depuis 2018, Niko Kovac coache le champion d'Allemagne. Carlo Ancelotti, lui, a rebondi à Naples.

N.B