RMC Sport

Bundesliga: la liste du Bayern pour succéder à Kovac, Rangnick favori

Ralf Rangnick

Ralf Rangnick - @IconSport

Ralf Rangnick, Arsène Wenger et Massimiliano Allegri figurent dans la short list du Bayern pour remplacer Niko Kovac, informe le Guardian. Le Bayern a annoncé que l’identité du nouvel entraîneur sera connue dans les trois semaines.

Le Bayern réalise son pire départ en Bundesliga depuis neuf ans. Niko Kovac était sous pression ces dernières semaines. L’immense gifle reçue (5-1) sur le terrain de Francfort en championnat a été le faux pas de trop pour l’ancien entraîneur de l’Eintracht. Ironie de l’histoire, c’est donc le précédent club de Kovac qui a finalement eu sa peau. Les différentes parties impliquées au Bayern Munich ont jugé qu’il était devenu urgent de prendre une décision forte. Selon Bild, Kovac aurait lui-même proposé sa démission.

Le club allemand doit désormais lui trouver un remplaçant. Les dirigeants du Bayern Munich "vont réfléchir dans le calme à la façon de gérer cela", a déclaré Uli Hoeness, le président du conseil de surveillance du club, lundi soir à Munich, lors d'une soirée publique. "Je pense que d'ici au prochain match à l'extérieur à Düsseldorf dans trois semaines, nous saurons comment la question de l'entraîneur aura été réglée", a-t-il dit.

Rangnick, une vaste connaissance de la Bundesliga

Plusieurs noms circulent depuis la nomination de Hans-Dieter Flick qui assurera l’intérim. L’ex-adjoint de Joachim Löw a pris l'équipe en charge depuis lundi pour préparer la réception de l'Olympiacos mercredi en Ligue des champions et celle de Dortmund samedi en Bundesliga. Ils sont quatre selon le Guardian à se disputer le poste pour le suppléer, avec un net avantage pour Ralf Rangnick, actuellement responsable du développement du football chez Red Bull, d’après les informations récoltées par le Guardian.

A la tête du RB Leipzig qu’il a guidé en Ligue des champions la saison passée, Rangnick possède une vaste connaissance de la Bundesliga puisqu’il a également dirigé Stuttgart, Hanovre, Hoffenheim et Schalke 04 en Allemagne. L’homme de 61 ans aurait pu prendre le relais de Kovac en fin de saison dernière mais la direction du Bayern avait décidé de maintenir sa confiance au technicien de 48 ans, dont c’était la deuxième expérience en première division allemande.

Wenger plaît à Hoeness, pas Mourinho

Arsène Wenger, libre depuis son départ d’Arsenal, constituerait un véritable atout en terme d’expérience. Tenu en haute estime par le club bavarois, l’Alsacien parle couramment l’Allemand. Erik Ten Hag, l’entraîneur de l’Ajax, comptait parmi les favoris, mais il a déjà fait savoir qu’il ne quitterait pas l’Ajax cette saison. Il connaît pourtant bien la maison pour avoir entraîné la deuxième équipe du Bayern Munich entre 2013 et 2015. Mais Ten Hag a prolongé jusqu’en 2022 aux Pays-Bas.

Il n’a donc pas forcément l’envie ni la possibilité de s’engager avec le Bayern Munich, contrairement à Massimiliano Allegri, sans club depuis son départ de la Juventus il y a quatre mois. José Mourinho a fait savoir il y a quelques semaines qu’il prenait des cours d’allemand et a donc été associé à l’avenir du Bayern. Cependant, Uli Hoeness n’est pas emballé par cette perspective, rapporte le Guardian. Le départ programmé du dirigeant, qui sera effectif le 15 novembre, pourrait changer la donne.

QM