RMC Sport

En fait, Guardiola déteste le tiki-taka

-

- - -

Pep Guardiola est décidément plein de surprises, comme nous l’apprend « Pep Confidential », le livre du journaliste Marti Peranau. L’ouvrage se concentre sur la première année du génial entraîneur catalan au Bayern Munich et reprend un certain nombre de déclarations jamais rendues public jusqu’à présent. Parmi lesquelles « je pourrais entraîner Manchester United » ou encore -et là accrochez-vous- « je hais toutes ces passes ».

Le contexte est le suivant : le Bayern vient de s’imposer très difficilement contre Nuremberg (2-0) et, dégoûté par le jeu des siens, Guardiola se confie à Peranau. « Je hais toutes ces passes, faites juste pour passer, tout ce tiki-taka. C’est tellement stupide et ça n’a aucun sens. Tu dois passer la balle avec une intention claire, avec pour objectif d’aller vers le but adverse. Ça ne doit pas être des passes pour des passes. »

-
- © -

Une grosse soufflante aux joueurs le lendemain

Un moment totalement surréaliste quand on connait le style de jeu des équipes de Guardiola et qui a eu de vraies conséquences sur la vie du groupe munichois puisque, le lendemain, l’Espagnol s’en est allé passer un savon à ses hommes, toujours sur le même thème. « Soyez vous-mêmes ! Vous devez aller chercher dans votre ADN. Je hais le tiki-taka !, s’emporte l’ancien du Barça. C’est de la passe juste pour de la passe, sans aucune intention claire. C’est dénué de sens. Ne croyez pas ce que les gens disent, au Barça, nous ne pratiquions pas le tiki-taka ! C’est une invention ! N’en croyez pas un seul mot ! »

Visiblement touché que ses inventions tactiques catalanes n’aient pas été comprises du reste du monde du football, Guardiola donne alors un sens tactique passionnant à son discours de « politique générale » et précise ce qu’il entend par « intention claire ». 

« Dans tous les sports d’équipe, le secret c’est de noyer le camp adverse de façon à ce que l’opposant change sa défense afin de suivre le rythme. Vous les noyez d’un côté et les obligez à laisser vide l’autre côté. Et quand vous avez fait ça, vous changez de côté et vous attaquez. C’est pour cela que vous devez passer la balle, mais seulement si vous avez une intention claire. C’est juste pour noyer l’opposant, pour l’attirer et le prendre par surprise. C’est ça que notre jeu doit être. Rien à voir avec le tiki-taka. » En fait, le foot c’est simple non ? 

Raphael Cosimano