RMC Sport

Belgique: Noa Lang, attaquant de Bruges, fait scandale après un chant antisémite

L’attaquant néerlandais de Bruges, Noa Lang, a fêté le titre de champion de Belgique par un chant à caractère antisémite à l’intention du club rival, Anderlecht.

Il y a d'autres manières de célébrer un titre de champion. Ce jeudi soir, le FC Bruges a conservé sa couronne en Belgique après son match nul face à Anderlecht (3-3). De quoi ravir ses supporters et ses joueurs, qui ont pu communier ensemble. Mais un dérapage fait scandale en Belgique.

Une vidéo à première vue emballante, montre en effet l’un des attaquants de l’équipe, Noa Lang, auteur de 16 buts en championnat dont le dernier ce jeudi, avec ses fans. Problème: le chant qu’ils entonnent, "nog liever dood dan sporting jood", est littéralement traduisible par: "Je préférerais mourir plutôt que d’être un juif du Sporting (d’Anderlecht)".

Ce vendredi, le club réagit par un communiqué dans lequel il défend son joueur, en indiquant qu’il a évolué à l’Ajax, qui porterait fièrement le surnom de "juifs", et que le terme n’est pas stigmatisant: "Agriculteurs pour les supporters du Club Brugge, (…) Juifs pour les supporters d'Anderlecht, ce sont tous des surnoms souvent également adoptés par les supporters de l'équipe elle-même".

"Le club s'engage pour l'inclusion et la diversité"

"Noa ne voulait blesser ou offenser personne de quelque manière que ce soit et nous en sommes désolés, poursuit Bruges. Le club s'engage pour l'inclusion et la diversité. Toute la famille du Club espère pouvoir continuer la célébration du titre de manière positive".

RTBF rappelle que ce n’est pas la première fois que les supporters brugeois s’en prennent aux Mauves. En 2019, à l’occasion d’un match entre les deux clubs, ils avaient entonné un "Qui ne saute pas est juif" et un "Tous les Juifs sont gays", des paroles jugées offensantes par la Cour d’arbitrage locale.

JAu