RMC Sport

Copa America: Casemiro fait monter la pression sur un boycott du Brésil

Après la victoire du Brésil face à l’Equateur (2-0), ce vendredi à Porto Alegre dans le cadre des qualifications pour la Coupe du monde, le capitaine de la Seleçao Casemiro a promis une prise de position des joueurs de son équipe sur la Copa America, délocalisée il y a quelques jours dans son pays. Défavorable à la décision de sa Fédération en raison de la crise sanitaire, le joueur du Real Madrid pourrait annoncer un boycott de la compétition.

Le flou est toujours aussi grand autour de la tenue de la Copa America (13 juin - 10 juillet). Depuis lundi dernier, jour où l’on a appris la délocalisation de la compétition au Brésil alors qu’elle devait se dérouler en Colombie et en Argentine, les voix s’élèvent pour protester contre cette décision prise par la Fédération auriverde avec la Conmebol. En toile de fond, l’épidémie de Covid-19 qui a fait plus de 470.000 victimes, ce qui fait du Brésil le deuxième pays au monde le plus endeuillé par la pandémie.

Tandis que le maire de Rio de Janeiro, Eduardo Paes, a menacé de faire annuler les rencontres qui se dérouleront dans sa ville (8 au total dont la finale au Maracana), la rumeur d’un boycott des joueurs de la Seleçao évoluant en Europe a circulé dans les médias brésiliens. Selon les médias locaux, Neymar et ses partenaires n'auraient pas apprécié d'apprendre cette décision dans la presse, et non pas de la part des dirigeants de la Confédération brésilienne de football (CBF).

Casemiro : "Tout le monde connaît notre position, elle est très claire"

Vendredi, après la victoire du Brésil aux dépens de l’Equateur (2-0) dans les éliminatoires de la Coupe du monde 2022, le capitaine Casemiro, considéré comme le leader du mouvement, a été le seul joueur à s’exprimer sur le sujet. "Tout le monde connaît notre position, elle est très claire", a déclaré le milieu de terrain du Real Madrid, visiblement agacé par la situation au micro de TV Globo. "Nous ne pouvons pas aborder ce sujet aujourd'hui, mais nous voulons donner notre opinion parce que beaucoup de choses se sont passées", a-t-il ajouté.

Casemiro a laissé entendre qu’il pourrait s’exprimer au nom de tout le groupe, et pas seulement les Brésiliens d’Europe, après le 2e match des qualifications pour le Mondial 2022, mardi soir sur la pelouse du Paraguay.

ABr