RMC Sport

Copa Libertadores: Rio en folie après le triomphe de Flamengo

Victorieux de la Copa Libertadores ce samedi contre River Plate (2-1), les joueurs de Flamengo ont dignement célébré leur succès continental sur le terrain du stade Monumental de Lima. Une joie magnifique qui s’est prolongée dans les vestiaires et qui s’est aussi emparée des rues de Rio de Janeiro.

Campaeos! Champions! Vainqueur son deuxième titre en Copa Libertadores après celui acquis en 1981, le club brésilien de Flamengo a poursuivi les célébrations jusqu’au bout de la nuit après avoir renversé River Plate en finale (2-1).

Malgré une grosse expérience en Europe, les grands noms de l’équipe carioca comme Filipe Luis, Rafinha ou encore Diego ont célébré ce titre comme des enfants. Solidaires sur le terrain, tous les joueurs de l’équipe ont affiché la même unité au moment de fêter leur incroyable succès.

Auteur d’un doublé en trois minutes pour offrir le titre à son équipe, Gabriel Barbosa fait désormais office de favori pour le titre de meilleur joueur de la compétition. Grand artisan de ce succès de Flamengo, l’entraîneur Jorge Jesus a même eu droit à une "douche" à base de boisson énergisante après la rencontre. 

Flamengo bien parti pour le doublé

Et si l’immense joie des joueurs après la rencontre ne suffisait pour saisir l’importance de ce sacre en Libertadores, il suffit d’observer celle des supporters restés à Rio. 38 ans après le dernier titre de l’équipe dans la compétition, les rues de la cité carioca ont été assaillies par la foule des fans du club Rubro-Negra. 

La folie des fans s'est emparée des rues ainsi que des restaurants et des bars où ils s'étaient massés pour regarder la finale. Et quand un sosie de Jorge Jesus a débarqué dans l'un des établissement de Rio, les supporters étaient comme en transe.

Et que dire des 40.000 supporters présents dans les tribunes du Maracana pour assister au match via un écran géant? "C'était dur, mais c'est comme ça qu'on aime gagner. Ici, on est pour Flamengo jusqu'à la mort", s'est écrié pour l'AFP Rodrigo da Silva, un fan présent dans la mythique enceinte.

Et la fête pourrait encore repartir de plus belle dans quelques jours. Flamengo sera sacré officiellement dimanche si son dauphin Palmeiras ne l'emporte pas dans l'après-midi contre Grêmio. Un doublé Championnat-Libertadores, en voilà une belle raison de faire la fête.

Jean-Guy Lebreton