RMC Sport

Coronavirus: la FIFA prête à annuler des matchs si l'épidémie s'aggrave

Gianni Infantino, président de la FIFA, assure que l'instance dirigeante du football est prête à annuler des matchs internationaux si l'épidémie mondiale du coronavirus Covid-19 s'aggrave. Pour l'heure, les clubs ont pris des mesures de prévention et des huis clos ont été décrétés.

Le message est clair: la FIFA n'hésitera pas à annuler des matchs si la pandémie du coronavirus Covid-19 devient très sévère. Ce n'est toutefois pas encore le cas. Gianni Infantino, président de l'instance dirigeante du football mondial, a fait savoir ce vendredi qu'il suivait de près la situation et que le report de rencontres entre sélections nationales n'était pas impossible. "Je n'exclus rien pour le moment", a-t-il affirmé à des journalistes, dans des propos rapportés par l'agence de presse Reuters

"J'espère que nous ne devrons jamais aller dans cette direction. Je pense qu'il sera difficile dans tous les cas de prononcer une interdiction globale, parce que la situation est différente dans chaque pays", a précisé le dirigeant italo-suisse, assurant que la FIFA ne compte pas prendre de risque. "La santé des gens est plus importante que tout match de football. La santé est au-dessus de tout et c'est ce que nous devons regarder sur la situation. (...) Si les matchs doivent être reportés ou joués à huis clos jusqu'à ce que ça se termine, alors nous devrons nous y faire", a-t-il ajouté.

"Nous ne devons pas paniquer"

Gianni Infantino s'est toutefois voulu rassurant: "Nous ne devons pas paniquer. Je ne suis personnellement pas du tout inquiet. Mais nous devons regarder cela sérieusement. Nous ne devons pas sous-estimer et dire qu'il n'y a rien, mais nous ne devons pas sur-réagir et paniquer. Il faut suivre les consignes données par les autorités". Pour l'heure, la FIFA n'a prononcé aucune annulation de match international et aucune mesure particulière n'a encore été prise pour l'Euro 2020 prévu dans plusieurs pays d'Europe du 12 juin au 12 juillet. En Italie, pays européen le plus touché par le coronavirus, des huis clos ont néanmoins été décrétés pour plusieurs matchs de championnat.

Le nombre de cas de ce nouveau coronavirus dans le monde s'élevait à plus de 84.000, dont 2.870 décès, dans 59 pays et territoires, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles dans la soirée de vendredi. En France, 57 patients atteints par le virus ont été recensés depuis fin janvier. Deux personnes sont mortes, un enseignant français de 60 ans et un touriste chinois de 80 ans. Douze personnes sont d'ores et déjà guéries.

JA