RMC Sport

CAN 2019: les excuses publiques des joueurs congolais après leur défaite contre l'Ouganda

Battus samedi dès leur entrée dans la CAN 2019 par le modeste Ouganda (2-0), les Congolais se sont excusés auprès de leur "peuple" et des "autorités", et ont demandé du soutien pour les deux prochains matchs à venir.

Bakambu, Bolasie, Tisserand, Mbemba... Sur le papier, la République démocratique du Congo a une équipe plutôt intéressante pour cette CAN 2019, et faisait largement figure de favori samedi, pour son premier match contre l'Ouganda. Et pourtant, à la surprise générale, les Léopards ont été battus par les Grues (2-0), qui ont signé ainsi leur première victoire en Coupe d'Afrique des Nations depuis 1978.

Cette contre-performance met d'entrée les Congolais dans une position inconfortable, d'autant plus qu'ils affronteront mercredi l'hôte égyptien, candidat à la victoire finale, et a provoqué la colère de leurs supporters. A tel point que les Léopards ont présenté leurs excuses au peuple congolais, comme on peut le voir dans une vidéo partagée par des journalistes congolais.

"Je sais que c'est humiliant pour les 90 millions de Congolais"

Réunis dans ce qui semble être un hôtel, les joueurs, têtes baissées, se rangent derrière leur capitaine Youssouf Mulumbu, pourtant forfait pour le match contre l'Ouganda. Et c'est à l'ancien du PSG, ensuite relayé par Mbemba, que revient la douloureuse tâche de s'exprimer au nom du groupe.

"On vient ce soir vers vous pour présenter nos excuses pour ce match, c’est vrai que ça a été difficile, on a fauté, commence-t-il. On voulait présenter nos excuses aux autorités et surtout au peuple, parce qu'on a besoin d’unité, et c’est vrai qu’on vous a laissé tomber. J’espère que ce sera une bonne leçon pour nous."

Et Mulumbu d'évoquer ensuite les prochaines échéances. "Il reste deux matchs, on a encore besoin de vous, de votre soutien, de votre support, et on va rectifier le tir très vite, promet-il. Dès demain à l'entraînement on va se remettre au boulot. Moi et mes jeunes frères on sait que aujourd’hui on a fait une grande erreur. Je sais que c’est humiliant pour les 90 millions de Congolais, et c’est pour cela que l’on vient vers vous en toute sincérité, avec la main sur le cœur, pour vous présenter nos excuses."

CC