RMC Sport

Coupe de France: "Rennes, c'est très pauvre" pour Dugarry

À la veille de la finale de la Coupe de France entre le Stade Rennais et le PSG (samedi 21h), les Bretons ne font évidemment pas office de favoris face aux champions de France et quadruples tenants du titre dans la compétition. Si Jérôme Rothen voit tout de même des motifs d'espoir, Christophe Dugarry se montre beaucoup plus mesuré sur les chances rennaises...

Rennes peut-il vaincre le signe indien et réaliser l'exploit face au PSG? C'est là toute la question à la veille de la finale de la Coupe de France (samedi 21h). Les Bretons auront fort à faire face aux quadruples tenants du titre et récents champions de France qui veulent réaliser le doublé. Mais quelles sont véritablement leurs chances?

Le Stade Rennais "peut élever son niveau" pour Rothen

Pour notre consultant Jérôme Rothen, l'arrivée de Julien Stéphan sur le banc rennais a amené un nouveau souffle à une équipe en souffrance à la fin du mandat de Sabri Lamouchi. "Il a réussi à mettre dans la tête des joueurs qu'ensemble ils étaient capables d'évoluer à un très très bon niveau. La preuve avec l'élimination du Bétis en Ligue Europa et le gros match aller face à Arsenal. Cette équipe a une base solide, le 4-4-2, un Ben Arfa en électron libre et des joueurs complémentaires au milieu. Je me dis que cette équipe-là peut élever son niveau."

Pour Dugarry, le fond de jeu reste "très très pauvre"

Pour Christophe Dugarry en revanche, "psychologiquement cela va être un match compliqué pour Rennes" explique-t-il. "Rennes nous a régalés, a fait des bons matchs mais aujourd'hui ils sont 11es de Ligue 1. Je me rappelle que le match aller face au Bétis Séville est catastrophique, le match retour face à Arsenal aussi. Ils sont capables de faire des choses mais bon... Ils ont vécu de belles émotions mais c'est quand même très très pauvre".

Reste désormais à voir si les Rennais sauront faire fi de l'enjeu de cette finale pour faire déjouer un PSG ultra-favori qui pourra compter sur Neymar pour dynamiter la défense bretonne.

CP