RMC Sport

Bordeaux: Gasset s'en prend à ses joueurs après l'élimination en Coupe de France

Sortis en 32e de finale de Coupe de France par Toulouse (Ligue 2), les Girondins de Bordeaux enchaînent les défaites. Une élimination qui ne passe pas pour le coach bordelais Jean-Louis Gasset qui estime n'avoir "rien vu" de ses joueurs ce mercredi.

Si le Téfécé surfe sur un bonne dynamique en Ligue 2 depuis le début l’année, la défaite bordelaise ce mercredi en 32e de finale de Coupe de France (2-0) face aux Violets a mis en colère une fois de plus Jean-Louis Gasset. "Je voulais voir où en était le groupe et cela fait deux matchs que je vois un manque de tout", a fustigé l’entraîneur de Bordeaux en conférence de presse. Après trois victoires d’affilée au mois de janvier, les Girondins retombent dans leurs travers et n’ont rien pu faire dans ce derby de la Garonne à domicile. Gasset espérait pourtant relancer son équipe avant de recevoir l’OM, dimanche soir: "En voulant reposer certains joueurs pour le match de dimanche, je me suis dit que des gens avaient des choses à me prouver. Je n'ai rien vu."

"Je ne sais pas si c'est l'enjeu pour les jeunes, le manque de temps de jeu pour certains, peut-être. Quelques jeunes joueurs ont vu la marche un peu haute mais quand on n'a pas d'agressivité, pas de gnaque, on ne peut pas gagner un match", a reconnu Jean-Louis Gasset, déçu de l’attitude de ces joueurs face à une équipe remaniée du TFC qui vise un retour en Ligue 1 la saison prochaine. "On prend des buts où on manque de beaucoup de choses, a analysé le coach des Girondins. De technique car on a le ballon sur le premier but et de grinta sur le deuxième où le joueur de Toulouse a deux contres successifs alors qu'on est placé derrière".

Gasset : "Je vais tirer les enseignements de ce match"

Un air de déjà vu alors que le week-end dernier, Jean-Louis Gasset était déjà fortement remonté après ses joueurs après s’être inclinés à Brest (2-1) pour la 24e journée de Ligue 1. "On avait fait trois victoires. On a anéanti un bon mois de janvier. Contre les gros, dans les conditions où on a perdu, on pouvait trouver des excuses. Il n’y en a pas là. On a fait un très mauvais match", avait déclaré Gasset dimanche dernier.

Gasset veut désormais penser à la suite de la saison: "Il nous reste quatre mois à vivre, je vais tirer les enseignements de ce match. En l'espace de 15 jours, on est passé de trois victoires à quatre défaites d'affilée, même si pour ce dernier, c'est une autre compétition, même si j'avais fait tourner. Il y a peut-être un coup de vis à donner de ma part parce que là, on joue à la baballe et on n'arrête rien."

ALR avec NP