RMC Sport

Caen-PSG: Dupraz a "des regrets" et déplore un penalty oublié

Pour Pascal Dupraz, Caen aurait dû obtenir un penalty ce mercredi lors de son 32e de finale de Coupe de France face au PSG.

A la peine en championnat, Caen a repris des couleurs en Coupe de France. Onzième de Ligue 2, le club normand est parvenu à poser des problèmes au PSG ce mercredi en 32es de finale, encaissant un seul but à domicile (0-1).

"Nous sommes obligés d'avoir des regrets. Si le PSG est à huit cylindres, ils ont tourné à six, c'est normal, ils ont des échéances importantes. On a su en profiter, on a été audacieux, disciplinés. On a manqué de justesse technique quelques fois pour mieux ressortir le ballon. Le regret, c'est extrêmement récurrent chez nous, il ne se passe rien mais on prend un but. Il se passe juste que nos joueurs ne sont pas assez bien placés. Néanmoins, je suis fier de la production de notre équipe", a réagi en conférence de presse d’après-match l’entraîneur caennais Pascal Dupraz, frustré.

" Regardez les images, vous verrez qu’il y a penalty"

Et quelque peu agacé par l’arbitrage. "Je pense que si la même faute sur Yago est subie par un Parisien, il y a penalty. Regardez les images, vous verrez qu’il y a penalty. Ça ne change rien mais c’est quand même important un penalty. En Ligue 2, quand un penalty est oublié, c’est déjà fâcheux, alors imaginez en Coupe de France contre le PSG. C’est anecdotique parce que l’arbitrage a été bon", a-t-il poursuivi. A la 40e minute, l’arbitre a adressé un carton jaune à Steeve Yago, coupable selon lui d’une simulation après un contact dans la surface avec Leandro Paredes.

Pour Dupraz, Caen aurait donc dû bénéficier d’un penalty sur cette action, alors que le score était de 0-0. "Je vais être supporter du PSG en Ligue des champions, mais ce soir on n’a pas gagné et c’est ça qui compte. Notre prochain PSG, c’est Niort samedi. On n’a pas gagné depuis huit matchs et ce soir on se demande pourquoi", a-t-il ajouté. Loin d’être convaincant, Paris a fini par faire la différence au retour des vestiaires grâce à Moise Kean (49e), avant de perdre Neymar sur blessure. Le Brésilien, touché aux adducteurs, est directement rentré aux vestiaires, à six jours du huitième de finale aller de Ligue des champions face au FC Barcelone (sur RMC Sport).

RR avec LT