RMC Sport

Coupe de France: le PSG se qualifie sans convaincre à Caen et s'inquiète pour Neymar

Au petit trot, un PSG remanié s’est imposé sur la pelouse de Caen (0-1), mercredi en 32es de finale de la Coupe de France. A six jours du huitième de finale aller de Ligue des champions face au FC Barcelone, Neymar est rentré directement au vestiaire après un gros coup.

Tout le match, Paris a dû faire avec une équipe caennaise regroupée derrière, ne se découvrant que pour se déployer en contre. Mardi prochain contre le FC Barcelone, en huitièmes de finale aller de Ligue des champions (21 heures, en direct sur RMC Sport 1), ça ne devrait pas être la même musique au Camp Nou. Rarement dangereux et devant s’en remettre au seul but de Moise Kean (0-1), ce Paris Saint-Germain remanié n’a pas franchement fait le plein de confiance contre le 11e de Ligue 2, mercredi à Michel-d’Ornano. Il s'inquiète en plus pour Neymar, sorti touché en seconde période.

Trois jours après avoir obtenu le Classique face à l’OM (0-2), Paris a enchaîné une troisième victoire d’affilée toutes compétitions confondues, et s’est qualifié sans briller pour les 16es de finale d’une compétition dont il est le tenant du titre, et l’équipe la plus titrée dans la compétition avec 13 succès dont 5 des 6 dernières éditions.

Trouver le remplaçant de Di Maria attendra

Cette rencontre devait servir de tour de chauffe, avant la grande répétition de samedi en Ligue 1 contre l’OGC Nice (17 heures), même si plusieurs éléments n’étaient pas disponibles pour cette rencontre. Tandis que les titulaires Keylor Navas (reprise), Marco Verratti (hanche) et Layvin Kurzawa (repos) devraient être sur pied pour Barcelone, le problème de l’absence d’Angel Di Maria (cuisse) devait être rapidement résolu par Pochettino. Mais face aux Caennais, ni Pablo Sarabia à droite ni Julian Draxler à gauche n’ont sorti leur épingle du jeu, ne laissant plus qu’une rencontre à leur entraîneur pour décider qui accompagnera trois des quatre fantastiques mardi prochain. Bien que l’Espagnol semble offrir plus de garanties que l’Allemand, qui n’a pas trouvé le cadre sur une tête décroisée (42e).

>> Revivez le match minute par minute

Neymar capitaine, puis sorti touché

L’entraîneur argentin a en tout cas envoyé un message fort en propulsant Neymar capitaine, en l’absence de Marquinhos et de Presnel Kimpembe. Une image inédite pour le Brésilien, qui avait déjà reçu le brassard du bras de Marquinhos en octobre dernier mais n’avait jamais débuté une rencontre avec. Le "Ney" a été l’un des seuls à prendre des initiatives, souvent seul balle au pied. Jusqu’à sa sortie du terrain avant même que son remplaçant Kylian Mbappé ne puisse entrer en piste, tête basse au moment de rentrer directement aux vestiaires en se tenant la cuisse gauche après une charge de Steeve Yago (59e). Avant le Barça, l'inquiétude grandit.

Avant ça, Moise Kean avait converti le service parfait de son capitaine (49e), mais pas celui de Leandro Paredes dans la foulée (52e). Dans son duel à distance avec Mauro Icardi pour la pointe, l’Italien a marqué des points mais part encore de trop loin. Peu de choses à retenir finalement de ce match bien terne pour le PSG. Seulement, peut-être, que beaucoup de questions restent en suspens à six jours du match le plus important de sa saison.

Romain Daveau Journaliste RMC Sport