RMC Sport

Coupe de France: Bordeaux hausse le ton contre la FFF après le maintien du match à Brest

Censé affronter ce dimanche Brest dans le cadre des seizièmes de finale de la Coupe de France, les Girondins de Bordeaux comptent 21 joueurs positifs au Covid-19. Devant la volonté de la Fédération française de football de maintenir la rencontre, le club a publié un communiqué virulent.

Angers n’est pas le seul club de Ligue 1 à vouloir reporter son prochain match à cause des nombreux cas de Covid-19 dans l’effectif. Avec 21 joueurs testés positifs au Covid-19, c’est avec un effectif très affaibli que les Girondins de Bordeaux affronteront ce dimanche (à 13h45) Brest en Coupe de France.

>> Le sport face au coronavirus: les infos en direct

Vu la situation critique, les Bordelais ont demandé à la Fédération française de football, le report de cette rencontre. Une requête refusée par l’instance, ce qui a conduit le club à réagir via un communiqué: "Pourquoi vouloir maintenir à tout prix la tenue de cette rencontre de Coupe de France alors que 16 de nos joueurs sont placés à l’isolement ? Quelles en sont les véritables raisons ? À partir de combien de cas positifs dans une seule et même équipe doit-on estimer que l’équité sportive est menacée ?"

"Peut-on se réjouir de l’image positive de la Coupe de France ?"

Afin de préciser le fond de leur pensée, les dirigeants ont pris l’exemple du rugby pour inciter la FFF à réagir et à appliquer des tests à l'ensemble des clubs: "Alors que le Top 14 vient d’affiner son protocole sanitaire, pourquoi la Fédération française de football ne fait-elle pas preuve de davantage de souplesse sur ce dossier médiatique ? Comment expliquer que des tests PCR ne soient pas rendus obligatoires dans le protocole sanitaire actuel avant ces matches de Coupe de France ? Là encore, peut-on parler d’une équité sportive quand certains clubs participant à la même compétition n’organisent pas de test ?"

Les pensionnaires de Ligue 1 estiment que les agissements de l’instance n’aident pas à mettre en valeur la compétition: "Peut-on se réjouir de l’image positive de la Coupe de France lorsqu’un club professionnel se déplace avec un groupe composé d’une majorité de joueurs de son équipe réserve ? Jusqu’où le ridicule s’arrêtera ?"

Le message de Gerard Lopez

Le cri de cœur de Bordeaux sera-t-il écouté par la FFF ? Dans ce même message, le président Gerard Lopez affirme qu’il continue de négocier avec l’institution afin que ce match n’ait pas lieu dans ces conditions: "À ce jour, nous continuons de dialoguer avec la FFF pour envisager les meilleures solutions possibles afin d’éviter de proposer un spectacle qui ne serait pas digne de la Coupe de France. À ce stade de la pandémie, nous ne pouvons plus prendre le risque et nous nous devons de préserver au maximum la santé de tous."

JO