RMC Sport

Coupe de France: le PSG à la fête sur la pelouse de Sochaux

La joie des Parisiens contre Sochaux

La joie des Parisiens contre Sochaux - AFP

Deux jours après la soirée d’anniversaire de Neymar, le PSG s’est qualifié sans difficulté à Sochaux en huitième de finale de la Coupe de France (4-1), avec un triplé de Di Maria. Un succès seulement terni par le carton rouge de Trapp en toute fin de rencontre.

Le PSG vite à la fête

Florian Tardieu avait un peu allumé les Parisiens d’avoir fait la fête 48h avant le coup d’envoi de la rencontre. Mais le capitaine de Sochaux a été piégé dès les premières secondes par la volonté du PSG de faire mal d’entrée pour s’éviter des sueurs froides à Bonal. Un ballon perdu plein axe, un décalage pour Mbappé, un centre parfait pour Di Maria, et le triple tenant du titre d’ouvrir le score au bout de 52 secondes.

A lire aussi >> Revivez la victoire du PSG à Sochaux

Martin, le coup d’éclat avant le (gros) coup dur

Loin d’abdiquer après ce départ raté, les hommes de Peter Zeidler ont été récompensés peu de temps après. Une défense étrange de Kurzawa dans sa surface, un contrôle génial de Martin devant Verratti, avant une finition clinique du meilleur buteur sochalien face à Trapp (1-1, 13e). Malheureusement pour lui, son genou se dérobait vingt minutes plus tard, avec une rupture des ligaments croisés redoutée. Un nouveau gros coup dur pour les Lionceaux, quatre jours après la perte de Kalulu pour plusieurs semaines.

A lire aussi >> Coupe de France: l’OM se promène et Mitroglou fait le plein, Les Herbiers créent l'exploit

L’insatiable Cavani, le triplé de Di Maria

Entre l’égalisation et la blessure, Edinson Cavani avait eu le temps de replacer le PSG en tête (1-2, 28e) au deuxième poteau sur un service parfait de Kurzawa. Après le repos, Angel Di Maria ne manquait pas l’occasion d’inscrire un triplé express (58e, 62e) et de porter ses statistiques à 9 buts et 6 passes décisives sur ses dix dernières titularisations! De quoi marquer des points à huit jours du déplacement au Real Madrid.

Dani Alves gardien d'un soir

Seule ombre au tableau pour le PSG dans cette soirée, le carton rouge reçu par Kevin Trapp après une sortie en dehors de sa surface devant Thomas Robinet au duel avec Thomas Meunier. Dur pour l'international allemand, qui vit décidément une saison difficile dans l'ombre d'Alphonse Aréola. Pour l'anecdote, Daniel Alves a enfilé les gants, mais n'a pas eu à s'employer sur le dernier coup franc sochalien.

Des fumigènes de protestation à Bonal

Le torchon brûle entre les supporters de Sochaux et les propriétaires chinois du FCSM. Alors que le club est sous le coup d’une relégation à titre conservatoire en fin de saison, le prix élevé des places, même en tribune populaire, pour ce Sochaux-PSG, a aussi fait polémique. En signe de protestation, la Tribune Nord a craqué quelques fumigènes avec la banderole "Payez l’amende" destinée aux dirigeants. Une fumée épaisse a enveloppé Bonal, interrompant quelques minutes la rencontre en première période.

VIDEO. Emery défend la fête (géante) d'anniversaire de Neymar

D.W