RMC Sport

Coupe de France: Monaco met fin au rêve de Rumilly-Vallières et rejoint le PSG en finale

Pas de surprise à Annecy: la modeste équipe du GFA Rumilly-Vallières (4e division) s'est inclinée 5-1 face à l'AS Monaco, en demi-finale de la Coupe de France. Le club du Rocher sera face au PSG le 19 mai, au Stade de France.

La belle épopée des amateurs de Rumilly-Vallières s'achève. Entrée dans la compétition au quatrième tour, tombeuse de neuf adversaires et forcée de se préparer sans son championnat qui a été arrêté à cause de la crise sanitaire, la modeste équipe savoyarde, engagée en quatrième division (National 2), a été battue ce jeudi en demi-finale de la Coupe de France par l'AS Monaco (5-1). La logique a donc été respectée au Parc des Sports d'Annecy. Le club de la Principauté retrouve le Paris Saint-Germain pour la finale qui arrive vite: le 19 mai. Ce sera au Stade de France, à huis clos.

Peut-être galvanisés par la ferveur des 3.000 supporters à leur départ vers Annecy, les hommes de Fatsah Amghar auront au moins cru à l'exploit pendant sept minutes en première période. Contre toute attente, ils sont en effet parvenus à prendre l'avantage avec une frappe remarquable d'Alexi Peuget (20e).

Ce n'est pas la première fois que ce milieu de terrain de 30 ans brille face à un tel adversaire. Sous les couleurs du Stade de Reims, il avait marqué l'unique but de sa carrière en Ligue 1 contre l'Olympique Lyonnais en 2015.

Seconde période à sens unique

Mais cette ouverture du score n'était donc qu'un accident pour l'AS Monaco, qui s'est présenté avec un onze de départ très compétitif. Même s'il a profité d'un but contre son camp improbable d'Arthur Bozon pour recoller à 1-1 (27e), l'actuel troisième de Ligue 1 n'a pas eu besoin de forcer pour prendre les devants. Après un coup de casque d'Aurélien Tchouaméni pour passer à 2-1 (32e), les Monégasques se seraient mis à l'abri dans la foulée si Kevin Volland n'avait pas choqué Wissam Ben Yedder en ratant une cage vide (37e).

Le fossé de niveau s'est encore plus vu en seconde période, notamment lorsqu'une perte de balle devant la surface a permis à Wissam Ben Yedder de sceller l'issue du match d'un petit ballon piqué au-dessus du gardien (55e). Après avoir brièvement tenté de résister, le GFA 74 a lâché prise et laissé la fin de match tourner au vinaigre avec un coup franc de Cesc Fabregas (78e) et un plat du pied serein d'Aleksandr Golovin (82e).

Dans une "bulle de performance" pour la fin de saison, l'AS Monaco de Niko Kovac peut finir en beauté avec les trois matchs en huit jours qui se présentent. Car la finale de la Coupe de France va s'intercaler entre la réception du Stade Rennais et le déplacement à Lens pour les deux dernières journées du championnat, capitales pour la course à la qualification en Ligue des champions.

https://twitter.com/julien_absalon Julien Absalon Journaliste RMC Sport