RMC Sport

Coupe de France: Monaco qualifié au terme d'un match fou au Vélodrome

Kylian Mbappé, énorme face à Marseille, félicite Thomas Lemar, auteur du but victorieux (3-4).

Kylian Mbappé, énorme face à Marseille, félicite Thomas Lemar, auteur du but victorieux (3-4). - AFP

A l'issue d'un match spectaculaire au Vélodrome, ce mercredi, l'AS Monaco, emmenée par un énorme Mbappé, s'est qualifiée pour les quarts de finale de la Coupe de France, face à un OM à réaction (2-2, 3-4 a.p.).

Monaco l’a (parfois) joué trop facile

Monaco a fait tourner. Arrivés à Marseille avec une équipe bis, les Monégasques ont ensuite à peine forcé. Profitant d’un léger coup de chance sur l’ouverture du score – le ballon rebondissant sur le poteau, puis sur Pelé, avant d’entrer dans le but (Pelé, c.s.c., 18e) –, les joueurs de Leonardo Jardim se sont ensuite surtout reposé sur les incursions de Mbappé et les centres de Mendy pour mettre le danger dans la surface de l’OM. Trop relâchés sur les trois buts marseillais, les Monégasques sont ensuite parvenus à reprendre les devants à chaque fois, pleins de sang-froid. Et filent donc logiquement en quarts.

A lire aussi >> Monaco va bien s'offrir un club belge

Des Marseillais trop frileux

Le schéma n’est pas spécialement compliqué. Une ligne de cinq, une ligne de quatre, puis une pointe. L’OM s’est présenté en bloc face à Monaco au stade Vélodrome ce mercredi. Peut-être pour effacer le traumatisme du Classique, perdu 1-5 dimanche dernier, dans l’enceinte olympienne. Alors, pour éviter toute correction, les Marseillais ont également esquivé le pressing. Même menés (0-1, puis 1-2), les joueurs de Rudi Garcia sont restés bien groupés derrière. Avant de se découvrir après l'entrée de Rémy Cabella (76e), double buteur, et d'offrir un beau spectacle au Vélodrome. Malheureusement trop tard.

>> Le film du match

L’OM survit grâce à ses individualités

Cabella a surpris tout le monde. Par deux fois, le milieu marseillais, sorti du banc, a repris victorieusement des offrandes de ses coéquipiers Sakai et Sertic (84e, 111e) pour relancer une rencontre au scénario fou. Dans cette rencontre où l’OM a surtout passé son temps dans sa moitié de terrain, ces actions ont pris un air de déjà-vu. En première période, déjà, sur la seule offensive marseillaise, Payet a parfaitement repris un centre de Thauvin, d’une belle reprise de volée dans le petit filet de De Sanctis (42e). Lançant la soirée d'un OM à réaction.

Mbappé, gros danger

Il a passé son temps à déstabiliser la défense olympienne. Sur le front de l’attaque monégasque, le jeune Mbappé, suivi par le sélectionneur Didier Deschamps, a été très remuant. Par ses nombreuses incursions (40e), ses centres dans la surface (14e, 72e), ses tentatives de frappe (52e, 81e, 109e). Il a finalement été récompensé en reprenant de près un centre de Mendy pour donner l’avantage à l’ASM (1-2, 65e), puis en offrant un but à son latéral gauche (2-3, 104e). Mérité.

A lire aussi >> OM-Monaco: les supporters marseillais mettent la pression avec deux banderoles

Monaco tout terrain, comme le PSG

Monaco poursuit son marathon. Ligue des champions, Championnat, Coupe de la Ligue et Coupe de France. Comme le PSG, l'actuel leader de la Ligue 1 est toujours en course dans toutes les compétitions auxquelles il participe. Pas mal.

A suivre >> Toute l'actu de la Coupe de France

Fl.P.